Lancement de Green Marine Europe

Paris et Québec  – L’Alliance verte et Surfrider Foundation Europe sont fiers d’annoncer que le programme environnemental Green Marine Europe est maintenant accessible aux armateurs européens.

Le label Green Marine Europe est basé sur le programme de certification environnementale de l’Alliance verte, une initiative volontaire de l’industrie maritime au Canada et aux États-Unis, qui vise à améliorer la performance environnementale du transport maritime au-delà des exigences réglementaires.

Le label Green Marine Europe fonctionnera selon le même modèle de rigueur et de transparence que le programme nord-américain. Il nécessitera une autoévaluation, une vérification externe et la publication des résultats des candidats participants.

Il traite également des mêmes enjeux environnementaux prioritaires que le programme nord-américain, soit les gaz à effet de serre, les émissions atmosphériques polluantes, le bruit sous-marin, les espèces aquatiques envahissantes, la gestion des matières résiduelles et les rejets huileux. Vous trouverez tous les éléments ici.

« Surfrider Foundation Europe est heureux d’annoncer le lancement du label Green Marine Europe créant une émulation environnementale dans le secteur de transport maritime de passagers et de marchandises. Il informera, en toute transparence, sur les performances environnementales des compagnies grâce à de nombreux critères allant bien au-delà des obligations légales internationales. Cette initiative inédite en Europe repose sur une évaluation indépendante », explique Antidia Citores, porte-parole de Surfrider Foundation Europe qui pilote l’implantation et le développement du label Green Marine Europe.

Depuis l’automne dernier, l’équipe de Surfrider Foundation Europe et celle de l’Alliance verte travaillent en partenariat pour adapter les critères du programme de certification environnementale nord-américain pour les armateurs aux normes européennes. Fidèle au modèle collaboratif de l’Alliance verte, un comité d’élaboration regroupant à la fois des acteurs de l’industrie maritime, des gouvernements et des groupes environnementaux, a été mis sur pied pour compléter cet exercice.

« C’est avec enthousiasme que nous entrevoyons ce partenariat à long terme avec Surfrider Foundation Europe et les armateurs européens pour reproduire en Europe une approche qui a fait ses preuves en Amérique du Nord, soutient le directeur général de l’Alliance verte, David Bolduc. Nous croyons fermement qu’un dialogue ouvert et transparent entre l’industrie et ses partenaires gouvernementaux et de la société civile constitue le moyen le plus efficace pour définir une démarche d’amélioration environnementale qui soit à la fois ambitieuse et réalisable pour le secteur du transport maritime. »

La participation active des armateurs au développement des critères de labellisation représente d’ailleurs un autre pilier du modèle. « Le sentiment d’appartenance qui en résulte assure une meilleure mobilisation du secteur. », précise M. Bolduc.

Les premières évaluations débuteront sous peu et les résultats des premiers lauréats seront publiés cet automne. Certains armateurs sont déjà sur la ligne de départ! Pour la première année, l’adhésion est offerte gratuitement aux armateurs qui désirent obtenir le label. Par la suite, le modèle d’affaires sera calqué sur le programme nord-américain, financé par les cotisations de ses membres. Les armateurs désireux de se porter candidat pour obtenir le label Green Marine Europe peuvent le faire en complétant le formulaire d’adhésion disponible en ligne.

« Je me réjouis de l’engagement des armateurs français à réduire l’empreinte environnementale du transport maritime au-delà des exigences réglementaires. Le Label Green Marine Europe vient reconnaître leurs actions et sera un puissant outil de mobilisation pour accompagner l’ensemble des armateurs européens dans la transition écologique du maritime. L’ADEME est heureuse d’avoir accompagné l’équipe de Surfrider Foundation Europe pour la mise en place de ce label », a déclaré Arnaud Leroy, Président-directeur général de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), l’agence de la transition écologique qui soutient de la démarche.

fin


Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories