Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

“K” Line, coentreprise DP Energy et Chubu pour le projet marémoteur de la baie de Fundy

La société irlandaise DP Energy a conclu un accord de développement conjoint (JDA) avec Chubu Electric Power Company (Chubu) et Kawasaki Kisen Kaisha (« K » LINE) pour développer la première phase du projet marémotrice Uisce Tapa dans la baie de Fundy, Nouvelle-Écosse. La baie de Fundy abrite certaines des marées les plus hautes au monde, avec des courants de marée pouvant dépasser 10 nœuds (5 m/s) à la vitesse de surface maximale.

Les turbines sélectionnées pour exploiter la puissante ressource du site sont une nouvelle itération des turbines Andritz de 1,5 MW qui ont été fournies au projet MeyGen en Écosse. Ces turbines de renommée mondiale fourniront une énergie renouvelable prévisible avec une durée de vie opérationnelle de 25 ans.

Le projet est titulaire d’un contrat d’achat d’électricité (PPA) de 15 ans de 530 $/MWh accordé en vertu de la Marine Renewable Energy Act de la Nouvelle-Écosse et a reçu une subvention de 29,75 millions de dollars de Ressources naturelles Canada dans le cadre de son programme Emerging Renewables Power.

Le projet sur le site du Fundy Ocean Research Center for Energy (FORCE) est déjà bien avancé et des tests sont en cours pour la plate-forme de surveillance environnementale du projet en cours de développement avec l’Offshore Energy Research Association (OERA) dans le cadre de leur programme Pathway.

La plate-forme de surveillance sera déployée sur le site du projet cet été et sous réserve de l’approbation réglementaire et de la décision d’investissement finale des parties, la première des turbines devrait être installée et mise en service en 2023.

Après l’achèvement de la première phase (3 turbines de 1,5 MW), la capacité de production d’électricité devrait passer à 9 MW dans la deuxième phase. Le projet Uisce Tapa sera une première étape importante et évolutive pour atteindre l’objectif de la stratégie de la province sur les énergies renouvelables marines de 300 MW d’énergie marémotrice dans les cours d’eau. L’objectif serait que l’énergie marémotrice fournisse 10 % de la demande totale d’électricité de la province. (Photo turbine Andritz)

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Retour haut de page