Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Le Danemark rejoint des nations maritimes majeurespour un fonds de recherche de 5 milliards USD pour décarboner le transport maritime

Washington, DC / Bruxelles / Singapour – La proposition de créer un Conseil international de recherche et de développement maritime (IMRB) de 5 milliards USD a été soumise à l’Organisation maritime internationale (OMI) des Nations Unies le 10 mars 2021 par la Géorgie, la Grèce, le Japon, Libéria, Malte, Nigéria, Palaos, Singapour et la Suisse. Le Danemark se joint maintenant en tant que co-parrain, et nous espérons que plusieurs autres pays exprimeront leur soutien à la proposition lors de la prochaine réunion du Comité de protection du milieu marin de l’OMI en juin.

«Les pays commanditaires ont fait un travail très approfondi, établissant en détail le cadre nécessaire pour que le programme de R&D soit opérationnel le plus rapidement possible. Nous sommes très heureux de voir le soutien du Danemark, en tant que l’une des principales nations maritimes. L’IMRB est une étape cruciale sur la voie de la décarbonation du transport maritime, et nous n’avons pas de temps à perdre si nous voulons atteindre les objectifs climatiques de l’ONU », déclare John Butler, PDG du World Shipping Council.

Les réductions de GES nécessaires pour atteindre les objectifs de réduction de 50% et d’émissions zéro carbone de l’OMI pour 2050 ne seront atteintes que si des technologies sont développées pour permettre aux navires d’utiliser les carburants zéro carbone qui sont essentiels à une transition dans le secteur. Il existe plusieurs solutions potentielles, mais les technologies pour utiliser ces carburants n’existent pas encore à une échelle ou sous une forme qui puisse être appliquée aux grands navires transocéaniques. Une multitude de questions techniques complexes restent à résoudre.

L’IMRB est un programme de 5 milliards USD, supervisé par l’OMI et financé par l’industrie, qui stimulera les progrès nécessaires à la construction d’une industrie du transport maritime sans carbone. Photo: Shutterstock

Source: World Shipping Council

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email