Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Dix-huit navires seraient piégés sur la route maritime du Nord de la Russie

Selon le Barents Sea Observer, une plate-forme d’information norvégienne, un gel précoce et inattendu a piégé au moins 18 cargos dans la mer Arctique sur la route maritime du Nord (NSR) de la Russie.

Tout au long du mois de novembre, de la glace atteignant 30 cm d’épaisseur s’est formée sur la plupart des mers de Laptev et de Sibérie orientale.

Au cours des dernières années, les conditions glaciales à la fin octobre et au début novembre ont permis une navigation intensive le long de la vaste côte arctique russe. Mais fin octobre, de grandes parties des eaux arctiques étaient déjà couvertes de glace de mer. Dans le détroit séparant le continent de l’île Wrangel se trouve une zone avec plus d’un mètre d’épaisseur de glace pluriannuelle.

Le gel précoce a provoqué un cauchemar logistique sur la NSR. Les navires chargés de marchandises ne peuvent pas atteindre les colonies le long de la côte arctique de la Russie.

Afin d’aider les navires à parcourir la route, la Russie a déployé deux brise-glaces pour escorter un pétrolier, un porte-conteneurs et plusieurs vraquiers. D’ici la fin décembre, les rapports des médias indiquent que Rosatom a l’intention d’utiliser quatre brise-glaces.

Alors que la Russie prétend que des transits toute l’année seront possibles sur le NSR d’ici 2024 avec un objectif de cargaison de 80 millions de tonnes, une telle affirmation a récemment été fortement contestée par John Hammersmark, responsable de la préparation aux situations d’urgence à l’Association des armateurs norvégiens.

(photo Rosatomflot)

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Retour haut de page