Une deuxième année record consécutive au Port de Trois-Rivières

Trois-Rivières – Le Port de Trois-Rivières a terminé l’année 2019 en atteignant un nouveau record de marchandises manutentionnées. Un total de 4,2 millions de tonnes métriques (MTM) ont transité par le Port, surpassant ainsi de 10 % le record de 3,8 MTM atteint en 2018.

Le trafic de vrac solide a connu une hausse, passant de 3,2 à 3,6 MTM. Le vrac liquide est demeuré stable avec 0,3 MTM, ce qui est comparable à la moyenne des cinq dernières années pour ce secteur d’activités. Les marchandises générales ont également connu une stabilité à 0,3 MTM, représentant cette fois-ci une hausse de 36 % comparativement à la moyenne des cinq dernières années. Au total, 260 navires ont accosté au Port, dont 25 escales de croisières.

«Cette deuxième année record consécutive, nous la devons à nos partenaires, soit les utilisateurs, travailleurs et clients. C’est grâce à leurs efforts d’optimisation des opérations et d’augmentation de la productivité que nous pouvons atteindre des résultats de cette envergure. Nous tenons à les en remercier», précise Monsieur Gaétan Boivin, président-directeur général du Port de Trois-Rivières.

Monsieur Boivin a également tenu à souligner que ce record de manutention a été atteint dans un contexte d’embauche massive de débardeurs au cours des deux dernières années, amenant avec lui des défis de formation et de transmission des connaissances.

L’année 2019 a été marqué par le déploiement de plusieurs projets issus du plan de développement Cap sur 2030. En février dernier, le Port a lancé deux fonds d’investissement en innovation et en environnement. Pour les cinq prochaines années, 2,5 M$, soit 250 000 $ par Fonds et par année, sont mis à la disposition des utilisateurs et clients des installations portuaires. Par cette initiative, le Port soutient ses partenaires pour qu’ils réalisent et même devancent la réalisation de projets qui, à terme, rendront le Port plus compétitif et amélioreront son bilan environnemental, en plus de stimuler l’activité économique régionale.

«L’environnement et l’innovation sont des pierres angulaires du plan de développement Cap sur 2030. Avec ces fonds, nous mettons en place des moyens concrets pour soutenir nos utilisateurs et clients dans le déploiement de projets profitables au Port ainsi qu’à toute la communauté», ajoute Monsieur Boivin.

L’entente conclue avec Les Produits d’acier Hason, et annoncée en novembre dernier, a quant à elle marqué une étape importante dans la mise en oeuvre de la Zone industrialo-portuaire. Installé sur le terrain de la rue Bellefeuille appartenant au Port, le bâtiment construit permet à Hason d’assembler ses produits surdimensionnés pour ensuite en faire l’exportation outre-mer à partir des installations portuaires trifluviennes. Grâce à ce projet, le Port et la ville de Trois-Rivières bénéficieront d’un rayonnement international accru, ce qui entraînera des retombées importantes pour le milieu. Photo: Port de Trois Rivières

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories