Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Le Port de Saguenay amorce 2022 en recevant le M/V Nordersand

SaguenayLe Port de Saguenay a accueilli son premier navire océanique en 2022 alors que le M/V Nordersand a accosté au quai Marcel-Dionne du terminal maritime de Grande-Anse lundi. Comme le veut la tradition, l’Administration portuaire du Saguenay (APS) a souligné la réception du premier navire en provenance de l’international de l’année en remettant une plaque commémorative ainsi qu’un panier de produits régionaux à son capitaine, M. Sergei Diakonov. 

Battant pavillon de Gibraltar, le M/V Nordersand, en provenance de la Scandinavie, est arrivé au Port de Saguenay avec une cargaison de marchandises générales conteneurisées. Le navire d’une longueur de 99 mètres a ensuite repris la mer en direction de Varberg, en Suède. C’est la deuxième année consécutive que le M/V Nordersand représente le premier navire international à s’amarrer au Port de Saguenay. 

La tradition d’hospitalité maritime veut que le premier navire océanique à mouiller dans les eaux du Port de Saguenay soit souligné d’une manière particulière, comme c’est le cas dans la plupart des ports du globe. Encore cette année, pandémie oblige, la remise de la plaque et du panier boréal a été adaptée en tenant compte des règles de sécurité liées à la COVID-19. Pour être éligible à recevoir le titre de premier navire de l’année, le navire en question doit absolument être un navire océanique provenant d’un port étranger. Il doit avoir effectué sa traversée directement, sans avoir fait d’escale avant d’arriver au Port de Saguenay, et il doit venir y effectuer une opération de chargement ou de déchargement. Le M/V Nordersand est le premier bateau à remplir ces critères, mais le troisième à accoster en 2022 au terminal maritime de Grande-Anse. 

Bilan de 2021 : une année occupée

 Le Port de Saguenay a connu une année 2021 occupée, et ce malgré l’annulation, pour une deuxième saison consécutive, des croisières internationales, conformément aux directives émises par les autorités. Pour l’ensemble des installations du Port de Saguenay, ce sont quelque 1,28 million de tonnes de marchandises diverses qui ont été manutentionnées en 2021, par rapport à un total de 548 500 tonnes en 2020. Le Port a ainsi reçu 96 navires à ses installations de Grande-Anse, comparativement à 71 l’année précédente. 

Ce bilan s’explique notamment par le contexte économique favorable enregistré en 2021, et ce malgré la poursuite de la pandémie de COVID-19. Le Port de Saguenay a ainsi confirmé son rôle clé dans l’écosystème du corridor de commerce international Saint-Laurent-Grands-Lacs, en effectuant entre autres davantage d’activités de transbordement de marchandises en vrac, notamment du sel de déglaçage.

Pour la première fois de son histoire, le Port de Saguenay a également transbordé du sucre, en raison de 43 000 tonnes en provenance du Brésil, à destination d’installations de raffinage situées dans les Grands Lacs. L’année 2021 a aussi marqué la première année complète d’opération du terminal d’exportation vers l’Angleterre de granules de bois de l’entreprise Granules 777, une société de la compagnie Barette-Chapais.

Le projet d’implantation d’un convoyeur électrique multiusager reliant la zone industrialoportuaire et le quai en eau profonde a par ailleurs obtenu, à l’occasion d’une visite du Premier ministre du Québec, M. François Legault, en août dernier, au Port de Saguenay, la confirmation de son financement complet, en raison d’une participation financière de 33 M$ chacun des gouvernements du Québec et du Canada. Ce convoyeur électrique permettra de réduire les émissions de GES, de rendre encore plus efficaces les opérations, tout en ajoutant à l’attractivité de la zone industrialo-portuaire. Il s’agit donc d’une excellente nouvelle dans le cadre de la diversification économique souhaitée pour l’ensemble du Saguenay-Lac-Saint Jean.

« La confirmation du financement du projet de convoyeur multiusager électrique, ainsi que l’année occupée que nous venons de connaître, démontrent le rôle stratégique que le Port de Saguenay joue au sein de l’écosystème maritime du corridor de commerce international St Laurent-Grands-Lacs, » declare  Carl Laberge, président-directeur-général Administration portuaire du Saguenay.

Un plan d’action tourné vers le développement durable

L’année 2021 a aussi été marquée par le déploiement, par l’Administration portuaire du Saguenay, d’une nouvelle planification stratégique tournée vers le développement durable de ses activités et de sa zone industrialo-portuaire, visant à soutenir et à guider une croissance harmonieuse sur le long terme. Dans le cadre du déploiement de ce plan stratégique, plusieurs initiatives concrètes seront déployées au cours des prochains mois. Déjà, son adoption a conduit à la création officielle d’un poste dédié au développement durable. (Photo Port de Saguenay)

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email