Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Le passage du nord-est a été ouvert 88 jours établissant un nouveau record dans l’Arctique

Weathernews Inc. a publié son rapport sur lesconditions de glace dans l’océan Arctique pour 2020 et a observé que le passage du nord-est, du côté russe de la route maritime du Nord (NSR), a été ouvert pendant 88 jours, un record.

La glace de mer atteint généralement sa superficie maximale en février ou mars de chaque année, et sa plus petite en septembre. Cet été, la région arctique a connu une chaleur record et la zone de glace de mer autour de la Russie a diminué de manière plus importante que d’habitude. En outre, la plus petite superficie de glace de mer de l’année a été observée en septembre, à 3,55 millions de kilomètres carrés, ce qui était la deuxième plus petite depuis le début des observations en 1979.

Selon l’Université de l’État du Colorado, la température moyenne en mai, juillet et août au nord de 70 ° N était la plus élevée jamais enregistrée, et la température moyenne en juin était la deuxième plus élevée jamais enregistrée. En outre, à Verkhoyansk, qui est située dans l’Extrême-Orient russe, la température la plus élevée a été environ 38 °C en juin, ce qui est le plus élevé jamais enregistré. Cette région à haute température s’est également étendue à la côte russe de l’océan Arctique, accélérant la fonte de la glace de mer qui s’y était accumulée. En juillet, la température avait tendance à augmenter même sur l’océan Arctique, et la température la plus élevée depuis le début des observations en 1979, 21,7 °C, a été observée à Longyearbyen dans les îles Svalbard.

Néanmoins,ces conditions n’ont pas été observées dans toute la région, Weathernews soulignant que le passage du Nord-Ouest, du côté canadien de la NSR, n’a pas étéouvert du tout cette année.

Comme on l’a observé, la Russie a développé de vastes opérations de transport de gaz sur sa côte arctique, dont une grande partie a été mise en service cette année.

«L’utilisation régulière du NSR a augmenté ces dernières années et les méthaniers transportent activement du gaz naturel liquéfié produit dans l’océan Arctique. Pour les navires voyageant entre l’Asie et l’Europe, prendre la NSR réduit la distance parcourue à environ les deux tiers de celle de voyager via le canal de Suez, et à environ la moitié de celle de la navigation via le cap de Bonne-Espérance », a noté Weathernews.

 

——————————————————-

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories