Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

LA/LB reportent les « frais de séjour des conteneurs » au 29 novembre

À la suite de réunions avec l’émissaire portuaire américain John D. Porcari et des parties prenantes de l’industrie, le port de Long Beach et le port de Los Angeles ont annoncé un nouveau report de la « redevance de séjour des conteneurs ». Avec les progrès continus pour déplacer les conteneurs hors des terminaux maritimes, les frais ne seront pas pris en compte avant le 29 novembre.

Depuis que les frais ont été annoncés le 25 octobre, les deux ports ont enregistré une baisse de 33 % combinée du fret vieillissant sur les quais. Les directeurs généraux des deux ports sont satisfaits des progrès réalisés jusqu’à présent et réévalueront la mise en œuvre des frais après une autre semaine de suivi des données.

En vertu de la politique temporaire approuvée le 29 octobre par les commissions portuaires des deux ports, les transporteurs maritimes peuvent être facturés pour chaque conteneur d’importation qui entre dans l’une des deux catégories suivantes : chaque conteneur logeant neuf jours ou plus. Pour les conteneurs transportés par chemin de fer, les transporteurs maritimes pourraient être facturés si un conteneur a séjourné pendant six jours ou plus.

Les ports prévoient de facturer aux transporteurs maritimes de ces deux catégories 100 $ par conteneur, en augmentant par tranches de 100 $ par conteneur et par jour jusqu’à ce que le conteneur quitte le terminal.

Avant le début de la flambée des importations induite par la pandémie à la mi-2020, en moyenne, les conteneurs destinés à la livraison locale restaient sur les terminaux à conteneurs moins de quatre jours, tandis que les conteneurs destinés aux trains restaient moins de deux jours.

Tous les frais perçus sur les marchandises hébergées seront réinvestis dans des programmes conçus pour améliorer l’efficacité, accélérer la vitesse des marchandises et réduire les impacts de la congestion.

La politique a été élaborée en coordination avec le groupe de travail Biden-Harris sur les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, le département américain des Transports et plusieurs parties prenantes de la chaîne d’approvisionnement. (Photo Port de Long Beach)

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories