Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

La Garde côtière canadienne annonce l’attribution de sept contrats d’entretien de navires

Aujourd’hui, la Garde côtière canadienne annonce l’attribution de sept contrats pour le radoub et la prolongation de la durée de vie des navires de la Garde côtière. Ces contrats, d’une valeur de plus de 28 millions de dollars, permettront à des chantiers navals des côtes Est et Ouest, ainsi que dans les régions des Grands Lacs et du Québec, d’effectuer des travaux d’entretien et de prolongation de la durée de vie de sept navires de la Garde côtière.

Les navires de la Garde côtière canadienne (NGCC) John P. Tully, Des Groseilliers, Leim, Ann Harvey, et Sir John Franklin font l’objet de travaux de radoub planifiés. Ces travaux de radoub garantissent que nos navires restent en bon état de fonctionnement, qu’ils sont conformes aux règlements maritimes canadiens, et qu’ils sont prêts à être utilisés par les équipages de la Garde côtière qui en ont besoin.

De plus, deux navires de la Garde côtière feront également l’objet de travaux de prolongation de la durée de vie des navires. Le NGCC Amundsen et le NGCC Sir Wilfrid Laurier seront mis en cale sèche et entreront dans une période d’entretien prolongée, conçue pour augmenter leur durée de vie opérationnelle. Ces travaux, qui s’échelonneront sur plusieurs mois, permettront de s’assurer que ces navires et leurs équipages sont prêts à servir les Canadiens.

Ces contrats, attribués dans le cadre du pilier réparation, radoub et entretien de la Stratégie nationale de construction navale, fourniront de bons emplois bien rémunérés aux Canadiens dans plusieurs villes du pays, et constituent un élément important du plan de gestion de la flotte de la Garde côtière canadienne.

« Une flotte solide et bien équipée de la Garde côtière canadienne est essentielle pour protéger les Canadiens sur l’eau, pour conserver et protéger le milieu marin, et pour mener des missions scientifiques essentielles, nous permettant de mieux comprendre nos écosystèmes, » déclare L’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

 Des chantiers navals en Colombie-Britannique, en Ontario, au Québec et en Nouvelle-Écosse effectueront ces travaux d’entretien :

    • Vancouver Drydock Company Ltd. à Vancouver (Colombie-Britannique) : NGCC Sir Wilfrid Laurier et NGCC Sir John Franklin;
    • Canadian Maritime Engineering Ltd. à Victoria (Colombie-Britannique) : NGCC John P. Tully;
    • Heddle Marine Service Inc. à Hamilton (Ontario) : NGCC Amundsen;
    • Réparations navales et industries Océan Inc. à Québec (Québec) : NGCC Des Groseilliers;
    • Canadian Maritime Engineering Inc. à Dartmouth (Nouvelle-Écosse) : NGCC Leim; et
    • St. John’s Drydock Ltd. à St. John’s, Terre-Neuve et Labrador: NGCC Ann Harvey

(Photo Garde côtière canadienne)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email