Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Le soutage de GNL à Hamilton, une première sur les Grands Lacs

Pour la première fois sur les Grands Lacs, un navire s’est ravitaillé hier en gaz naturel liquéfié (GNL). Transportant une charge d’asphalte, le MV Damia Desgagnés a accosté au Quai 22 du port de Hamilton pour faire le plein avant de partir pour Détroit.

 Grâce à un nouveau partenariat entre l’Administration portuaire de Hamilton-Oshawa et REV LNG, les navires pourront désormais faire le plein de gaz naturel liquéfié pendant toute escale au port de Hamilton. Il s’agit d’une étape importante dans l’évolution énergétique de l’industrie du transport maritime des Grands Lacs, qui cherche de nouvelles façons de réduire les GES et de faire progresser les objectifs environnementaux.

«En tant que membre fondateur du programme de l’Alliance verte, nous sommes toujours à la recherche de nouvelles façons de soutenir une performance environnementale améliorée. Cette offre à nos clients d’expédition maintiendra HOPA à l’avant-garde », a déclaré Ian Hamilton, PDG de l’Administration portuaire de Hamilton-Oshawa. «Nous sommes impatients de continuer à trouver de nouvelles façons de soutenir l’amélioration de la qualité de l’air, la réduction des GES et de travailler en collaboration avec les partenaires du secteur maritime et énergétique du Canada et des États-Unis pour aider à accélérer l’adoption du GNL et stimuler des innovations en matière de carburant. Cela correspond également à l’objectif de HOPA d’être neutre en carbone d’ici 2025. »

Basée à Québec, Desgagnés a été l’un des premiers utilisateur au Canada, investissant massivement dans la R&D et l’innovation dans l’ensemble de sa flotte pour réduire les émissions. «Notre flotte alimentée au GNL est maintenant étendue à cinq pétroliers battant pavillon canadien, tous opérant dans les Grands Lacs, le réseau de la Voie maritime du Saint-Laurent, l’Est du Canada et les États-Unis ainsi que l’Arctique canadien», a déclaré Jacques Beauchamp, président de Petro-Nav inc. ( une filiale de Desgagnés). «Nous sommes fiers d’être des chefs de file dans le domaine du transport maritime économe en énergie, à faibles émissions et à faibles émissions de carbone. Nous sommes particulièrement ravis de participer avec le port de Hamilton et Rev LNG à ce premier site de soutage de GNL marin dans les Grands Lacs.

Le GNL est une alternative plus propre au carburant de soute à base de pétrole conventionnel, qui peut réduire de 21% les GES pendant tout le cycle de vie du puits au sillage [Life Cycle GHG Emission Study on the Use of GNL as Marine Fuel, Sphera for SEA-LNG 2019]. Il améliore également la qualité de l’air en éliminant 100% du soufre (SOX), 90% des NOX et toutes les particules.

REV LNG, un fournisseur de services de gaz naturel liquéfié basé en Pennsylvanie, a chapeauté le développement commercial et technique du projet, le transport du GNL et toutes les opérations à terre. «Nous prévoyons que cela marquera le début du soutage de GNL dans un marché maritime clé, et la coordination spéciale de REV et l’attention portée à la sécurité inciteront les clients à revenir», a déclaré Dave Kailbourne, PDG de REV LNG.

Pivotal LNG, l’un des principaux fournisseurs de GNL de carburant marin aux États-Unis, a soutenu le projet avec son expertise et l’approvisionnement en GNL de l’installation de liquéfaction et de stockage de Towanda, récemment opérationnelle, située dans le comté de Bradford, en Pennsylvanie. L’installation est détenue et exploitée par une filiale de Pivotal LNG en partenariat avec REV LNG. «Nous ne pourrions être plus heureux de voir que la toute nouvelle installation de Towanda prouve déjà sa valeur dans la région», a déclaré Roger Williams, vice-président du développement commercial du GNL et du gaz chez BHE GT&S, la société mère de Pivotal LNG . «Le GNL est très prometteur pour soutenir les objectifs de réduction des émissions de l’industrie du transport maritime et avec la proximité de Towanda avec les Grands Lacs, nous sommes impatients de faire partie de cet avenir énergétique plus propre.»

En 2020, l’Organisation maritime internationale (OMI) a fixé de nouveaux objectifs pour les flottes maritimes afin de réduire les émissions de GES (ou l’intensité carbone par tonne de fret transporté) de 40% d’ici 2030 et de 70% d’ici 2050.

 Bien que les chaînes d’approvisionnement en GNL soient encore relativement nouvelles dans les Grands Lacs, la demande de GNL augmente à mesure que les armateurs s’efforcent d’atteindre ou de dépasser les objectifs climatiques nationaux de réduction des GES et d’amélioration de la qualité de l’air, en plus de ceux fixés par l’OMI.

Actuellement, la seule capacité de GNL dans les ports du Canada existe le long de la côte ouest de la Colombie-Britannique et du fleuve Saint-Laurent à Montréal et à Québec. Le GNL est reconnu comme une alternative immédiatement viable et rentable, ou un carburant de transition, aux côtés de technologies à plus long terme comme l’électrification, les biocarburants et d’autres énergies renouvelables.

«En tant que mode de transport le plus économe en carbone, le transport maritime a un rôle important à jouer dans la lutte contre le changement climatique», déclare Bruce Burrows, président et chef de la direction de la Chambre de commerce maritime. «Les exploitants de navires canadiens ont dépensé plus de 2 milliards de dollars ces dernières années sur de nouveaux navires et ont adopté des technologies et des carburants de remplacement pour réduire davantage leur empreinte environnementale. Le GNL fait partie du mélange de solutions et disposer d’un réseau d’approvisionnement étendu sera la clé de son adoption ultérieure. » (photo HOPA)

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Recent articles

Subscription

Receive your print copies at home or at work so you can read and consult them comfortably and at your leisure!

Online magazine

Access our virtual space where you will find our different issues in digital format! All in one place!

Categories

Le soutage de GNL à Hamilton, une première sur les Grands Lacs

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Publicités

[adrotate group="1"]

Articles Récents

Catégories