Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Le Conseil de l’ISA fait état des progrès réalisés sur les projets de réglementation pour l’exploitation minière en mer profonde

Kingston, Jamaïque – Le Conseil de l’Autorité internationale des fonds marins (ISA) a annoncé qu’il a conclu avec succès la première partie de sa 29e session, marquant des progrès significatifs dans les négociations en cours sur le projet de règlement d’exploitation des ressources minérales dans la zone internationale du fond marin.

Sous la nouvelle direction du Président du Conseil pour la première partie de la 29e session qui s’est terminée le 29 mars, S.E. Olav Myklebust, de Norvège, la session a connu des discussions et des avancées substantielles.

« Je suis très heureux des progrès réalisés par le Conseil. Nous allons de l’avant avec l’élaboration de règlements sur l’exploitation des minéraux des fonds marins profonds avec une forte protection de l’environnement à un bon rythme », a-t-il déclaré dans ses remarques de clôture.

En ce qui concerne la coopération interinstitutionnelle, l’un des points forts de la session a été l’approbation du mémorandum d’accord entre l’ISA et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, soulignant l’importance de la coopération en profondeur. La pêche en mer et la gestion des zones situées au-delà de la juridiction nationale.

Le Conseil a également examiné le rapport sur la coopération avec la Commission OSPAR, soulignant la nécessité d’améliorer la coordination et la reconnaissance du mandat unique de l’ISA dans la réglementation des activités dans la zone des fonds marins internationaux.

En réfléchissant aux progrès réalisés, Andy Aron, ministre conseiller à la Mission permanente de l’Indonésie auprès des Nations Unies, a souligné l’équilibre crucial que les négociations visent à atteindre : « En tant que plus grand État archipélagique et principal producteur de minéraux critiques, l’Indonésie attache une importance particulière aux négociations en cours du Conseil sur les règlements d’exploitation. Nous espérons qu’elles aboutiront à un résultat enraciné dans la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer et dans l’Accord de 1994, qui établit un équilibre entre le développement et l’environnement et défend le principe du patrimoine commun de l’humanité. »

Clôturant les réunions du Conseil, le Secrétaire général de l’ISA, Michael W. Lodge, a souligné le dévouement et l’esprit de collaboration des États membres. « Cette session a une fois de plus démontré l’engagement de nos États membres à faire progresser le cadre réglementaire pour l’utilisation durable des ressources minérales d’eau profonde. Les progrès que nous avons réalisés témoignent de nos efforts collectifs pour veiller à ce que ces activités soient menées de manière responsable, dans le plus grand respect de la protection de l’environnement. »

Le Conseil a pris note de l’évolution en cours des valeurs seuils environnementales et des progrès réalisés dans les plans régionaux de gestion de l’environnement, soulignant l’importance de la protection de l’environnement et des pratiques de gestion durable. La 29e session a également permis de discuter de l’exploitation minière expérimentale et de la définition du patrimoine culturel immatériel, reflétant l’approche globale du Conseil pour aborder les aspects multiformes de l’exploitation minière en haute mer.

Les réunions de la partie 2 de la 29e session sont prévues pour juillet et août.

(Photo de ISA)

 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Recent articles

Subscription

Receive your print copies at home or at work so you can read and consult them comfortably and at your leisure!

Online magazine

Access our virtual space where you will find our different issues in digital format! All in one place!

Categories