Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Congestion croissante dans les ports de la côte est des États-Unis 

Selon Xenata, la plate-forme d’information sur le marché basée à Oslo, moins d’un porte-conteneurs sur cinq arrive actuellement à l’heure dans les ports de la côte est des États-Unis, le transfert de fret de la côte ouest vers la côte est atteignant la fiabilité des horaires.

Le changement de capacité de transport a provoqué une congestion dans les ports de la côte est, car les ports de la côte ouest améliorent le flux de marchandises par rapport à leur pic de fin 2021 et début 2022.

“Nous avons vu une chaîne d’approvisionnement étirée sur la côte ouest des États-Unis pendant une période prolongée”, a déclaré Peter Sand, analyste en chef chez Xeneta. «Cela a été frustrant à la fois pour les transporteurs et les propriétaires de fret, car, aux heures de pointe, les navires doivent attendre trois semaines, voire plus, pour un poste d’amarrage à Los Angeles et à Long Beach. Cette congestion a incité les transporteurs à ajuster leur capacité et à essayer d’éviter les goulots d’étranglement, en regardant plutôt vers l’Est.

Les ports de la côte est des États-Unis ont vu leurs volumes de fret grimper de près de 12 % cette année. Au cours des trois derniers mois, la capacité entre l’Extrême-Orient et la côte est des États-Unis a augmenté de 18,9 % en glissement annuel. Cela s’est traduit par une capacité moyenne de 210 000 EVP, l’équivalent de transporteurs ajoutant quatre navires de 8 750 EVP, par semaine par rapport aux niveaux de 2021, selon Xeneta.

“Il s’agit d’un changement majeur, mais malheureusement, il a également des répercussions majeures”, a déclaré M. Sand. “Alors que de plus en plus de navires et de marchandises se dirigent vers l’Est – il y a eu une augmentation de 11,9% des volumes jusqu’à présent cette année, avec une augmentation de 7,3% d’une année sur l’autre rien qu’en mai – la chaîne de ce côté du pays est sous pression, et il y a un prix à payer en termes de fiabilité. Ainsi, d’une certaine manière, la côte est devient victime de son propre succès et l’Ouest a le répit pour se remettre quelque peu.

Le port de New York et du New Jersey compte actuellement 19 navires au mouillage, tandis qu’au port de Savannah, les navires au mouillage ont grimpé à plus de 40.

 «Malgré les inquiétudes persistantes du côté du port, avec la menace continue d’action revendicative des débardeurs, entre autres facteurs, ceux qui expédient vers la côte ouest auront apprécié la réduction de la congestion ces derniers temps. Moins de navires signifient moins de pression, et la fiabilité des horaires a maintenant atteint son plus haut niveau depuis plus d’un an », a déclaré M. Sand, qui a poursuivi : « Néanmoins, seuls 24,8 % des navires arrivent à l’heure – avec un retard moyen de 9,9 jours ( contre une moyenne de neuf jours sur la côte est) – il reste donc beaucoup de travail à faire. Il sera très intéressant de voir comment cela évolue, ainsi que, bien sûr, comment les tarifs sont impactés par l’ajustement de la capacité et l’évolution de la demande à l’avenir. (Photo Port de New York/New Jersey)

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Scroll to Top