Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

CP finalise l’acquisition de Kansas City Southern


Chemin de fer Canadien Pacifique Limitée a annoncé aujourd’hui la finalisation de son acquisition de Kansas City Southern. La transaction représente une valeur d’entreprise d’environ 31 milliards de dollars américains. Les actionnaires de KCS recevront 2,884 actions ordinaires CP et 90 USD en espèces pour chaque action ordinaire KCS détenue et 37,50 USD en espèces pour chaque action privilégiée KCS détenue.
Immédiatement après la clôture de l’acquisition, les actions de KCS ont été placées dans une fiducie avec droit de vote avec Dave Starling, ancien président et chef de la direction de KCS, nommé fiduciaire avec droit de vote. Le Voting Trust, qui garantit que KCS fonctionnera indépendamment du CP, restera en vigueur jusqu’à ce que le Surface Transportation Board (STB) des États-Unis rende sa décision sur la demande de contrôle conjoint des compagnies ferroviaires. L’approbation par le STB du contrôle du CP sur KCS créerait le Canadien Pacifique Kansas City Limited (CPKC), le seul chemin de fer à ligne unique reliant les États-Unis, le Mexique et le Canada. L’examen par le STB du contrôle proposé par CP sur KCS devrait être achevé au quatrième trimestre de 2022.
« Aujourd’hui est un jour historique pour nos deux entreprises emblématiques », a déclaré Keith Creel, président et chef de la direction du CP. « CPKC deviendra l’épine dorsale reliant nos clients à de nouveaux marchés, renforçant la concurrence sur le réseau ferroviaire américain et stimulant la croissance économique en Amérique du Nord tout en offrant des avantages environnementaux importants. Nous sommes ravis d’atteindre cette étape importante sur la voie de la création de ce chemin de fer unique véritablement nord-américain. »
« En tant que conseil d’administration et équipe de direction, nous sommes fiers des innombrables contributions et réalisations de tous ceux qui travaillent pour Kansas City Southern », a déclaré Patrick J. Ottensmeyer, président et chef de la direction de KCS. « Nous sommes ravis des possibilités qui s’ouvriront à nous grâce à cette combinaison avec CP et nous attendons avec impatience notre prochain chapitre. »
Les avantages attendus du regroupement d’entreprises ne seront pas réalisés tant que le STB n’aura pas approuvé le contrôle du CP sur les chemins de fer de KCS. Après avoir obtenu l’approbation de contrôle du STB, les deux sociétés prévoient de réaliser une intégration complète au cours des trois prochaines années, libérant ainsi les avantages de la combinaison.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Retour haut de page