Vous avez le droit de rentrer chez vous, déclare l’ITF à ses membres



La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) et ses syndicats de marins affiliés aideront désormais des centaines de milliers de gens de mer à exercer leur droit de cesser de travailler, de quitter les navires et de rentrer chez eux.

Alors que de nombreux pays ont lentement commencé à assouplir les restrictions de la pandémie de coronavirus après 2-3 mois de verrouillage et rouvrent maintenant les magasins et les services et permettent aux gens de rencontrer des amis et des membres de familles, des centaines de milliers de marins dans le monde restent bloqués à bord, incapables d’aller à terre, consulter un médecin ou rentrer chez eux.

La nouvelle approche, qui pourrait être très perturbatrice pour le commerce mondial, intervient après une action insuffisante des gouvernements pour désigner les marins comme «travailleurs essentiels», les exempter des restrictions de voyage Covid-19 et faciliter le rapatriement d’environ 200 000 marins qui ont été rattrapés dans la crise du changement d’équipage, a déclaré Dave Heindel, président de la section des gens de mer de l’ITF.

«Nous envoyons un message très fort aux gens de mer: vous avez généreusement étendu et prolongé vos contrats pour faire votre part afin que les fournitures essentielles circulent dans le monde pendant cette pandémie»,

«Certains marins sont à bord depuis plus d’un an et, au cours de cette pandémie, de nombreux gouvernements les ont empêchés de débarquer, même pour une promenade, et ont refusé de façon alarmante des soins médicaux d’urgence. Franchement, nous avons des marins qui se suicident à la perspective que cette misère continue sans fin. Ils les appellent des «prisons flottantes». Cette situation est intolérable pour la famille de l’ITF », a déclaré Heindel

Le président de l’ITF et président de la section des débardeurs, Paddy Crumlin, a réitéré les avertissements répétés adressés aux gouvernements par les syndicats et l’industrie de cette crise humanitaire en cours: «Nous les avons exhortés à reconnaître les conséquences d’un équipage fatigué, épuisé et déprimé – sur le commerce, sur l’environnement. Nous avons travaillé avec l’industrie et la communauté internationale pour proposer des solutions. »

Assez est assez.

«Nous devons tracer une ligne dans le sable et aujourd’hui est le jour où nous indiquons clairement aux gouvernements qu’à partir du 16 juin, les marins vont commencer à faire valoir leur droit de cesser de travailler et de rentrer chez eux. Plus de prolongation de contrat” dit Crumlin.

Le secrétaire général de l’ITF, Steve Cotton, a déclaré que tout ce que les gouvernements doivent faire est de faire des exceptions pratiques aux restrictions sur les coronavirus et de permettre à ces travailleurs clés de transiter par leurs territoires et de retourner dans leurs familles. Quelques petits changements apportés par les gouvernements nationaux permettraient aux marins de rentrer chez eux et d’être soulagés par un nouvel équipage, a-t-il déclaré.

«Si un marin veut quitter un navire, l’ITF, nos syndicats affiliés et l’inspection de l’ITF feront tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider. Nous nous attendons à ce que les autorités de l’État du port de tous les pays où les navires accostent respectent leurs obligations au titre de la convention du travail maritime et ramènent ces marins chez eux en toute sécurité. Telle est leur obligation légale».

«Si le retrait des gens de mer de ces navires provoque le chaos dans les chaînes d’approvisionnement, si les ports se replient de Singapour à San Francisco, et si cela oblige les assureurs maritimes à retirer leur couverture et le commerce mondial de s’arrêter; alors c’est sur la tête des politiciens, pas sur les marins du monde qui ont amplement collaboré dans cette crise». Photo: Shutterstock

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories