Un investissement important pour la réfection du quai de Forestville

 

FORESTVILLE, QC – L’honorable Maryam Monsef, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural, et Mme Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports du Québec, ont souligné leur engagement face à la réfection du port de Forestville. 

Situé à mi-chemin entre Québec et Sept-Îles, ce port permet le transport de marchandises dans la région et offre un service de traverse saisonnier entre la rive sud et la rive nord du fleuve Saint-Laurent. 

La réfection du quai comporte la construction d’un mur-rideau attaché à de nouveaux blocs d’ancrage, la réfection du tablier et le recouvrement en gravier d’une portion de ce quai. Ce projet assurera la conformité et la sécurité du quai et permettra de garantir le maintien et le développement du transport maritime dans la région. Quelque 65 000 tonnes de marchandises – principalement du vrac solide – transigent chaque année par le port de Forestville, et son service de traversier est utilisé par près de 40 000 passagers et 20 000 véhicules annuellement.  

Le gouvernement du Canada octroie plus de 1,1 million de dollars à la réalisation de ce projet dans le cadre du programme Investir dans le Canada. Pour sa part, la Ville de Forestville contribue au projet avec un montant de plus de 2,1 millions de dollars.  Le gouvernement du Québec communiquera son investissement à une date ultérieure.

« Cet investissement dans la réfection des installations portuaires de Forestville est le fruit d’une mobilisation sans précédent des trois paliers de gouvernement, local, provincial et fédéral, et de la communauté d’affaires, le tout en faveur d’un projet structurant d’importance pour la vitalité économique actuelle et future de la Ville et de la région. La réfection du quai va permettre de renforcer et de développer encore davantage la position stratégique de Forestville comme centre régional de transport et d’entreprises, générant ainsi d’importantes retombées pour l’ensemble de nos populations non seulement à Forestville, mais sur l’ensemble du territoire de la Haute-Côte-Nord. Cela contribuera également de façon significative à faire du fleuve Saint-Laurent un pôle durable de croissance économique et environnementale.» Micheline Anctil, mairesse de Forestville. Photo: Groupe Riverin Maritime

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories