Projet Laurentia pierre angulaire d’un nouveau pôle mondial d’innovation logistique et maritime dans la Ville de Québec

 

22/06/2020

Québec – Le projet Laurentia devient la pierre angulaire d’un nouvel écosystème dynamique mondial d’innovation en matière de logistiques et de technologies de transport maritime avec l’annonce de l’Administration portuaire de Québec, aujourd’hui, de la signature de protocoles d’entente avec sept partenaires majeurs du monde maritime, du transport et de la recherche. Les partenariats internationaux créés par ces ententes permettront à l’économie de la région de Québec de profiter de retombées encore plus significatives que celles annoncées initialement avec les investissements de 775 M$ prévus pour la réalisation en 2024 du Terminal de conteneurs de Québec, les 1 000 emplois liés à l’opération du terminal et l’impact économique estimé à 100 M$ annuellement. 

L’association entre Hutchison Ports, le CN, le Port de Rotterdam, PortXL, Québec International, l’Université Laval, la Ville de Québec et la nouvelle chaîne d’approvisionnement de services logistiques associée au nouveau terminal de conteneurs créeront une plateforme unique pour propulser les entreprises de Québec sur les marchés mondiaux.

Grâce à ces ententes, Québec intègre un réseau mondial d’expertise industrielle et en technologies maritimes qui agira comme catalysateur pour l’entrepreneurariat et le savoir-faire de nos communautés d’affaires et scientifiques. Laurentia deviendra ainsi un moteur économique pour alimenter la création d’entreprises commerciales et l’entrepreneuriat avec des technologies de pointe en matière de logistique et de transport maritime durable. Le nouveau centre québécois d’innovation logistique et maritime mondiale attirera les chercheurs et startups pour mettre à profit et enrichir la culture d’innovation dans la région de Québec. 

Avec son réseau international qui couvre 52 ports dans 27 pays, Hutchison Ports favorisera le maillage et la promotion des technologies ainsi que des entreprises d’innovation basées à Québec en leur donnant accès à des opportunités d’affaires dans le monde entier.

En matière d’innovation et de développement technologique, la zone d’innovation bénéficiera de la présence de l’Université Laval et de chaires de recherche reconnues au Québec pour leurs avancées dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’optimisation des chaînes d’approvisionnement et des technologies vertes en transport maritime. 

Sur le plan du commerce maritime, le nouveau corridor logistique intermodal créé grâce au projet de terminal de conteneurs de Québec permettra de revitaliser l’économie de la vallée du Saint-Laurent et, avec les collaborations qui naîtront de la mise en place de la zone d’innovation, contribuera à l’émergence d’améliorations encore plus significatives sur le plan technologique et de l’optimisation au cours des prochaines années. Les résultats permettront au Port de Québec et à la chaîne d’approvisionnement du Saint-Laurent de demeurer à l’avant-garde en matière de commerce économique, efficace et rapide entre l’Amérique du Nord et les marchés mondiaux.

De plus, après Singapour, Rotterdam et Anvers, ces ententes marquent l’ouverture de la toute première antenne en Amérique du Nord de PortXL, leader en matière d’intégration technologique dans les activités portuaires et dans l’accélération d’innovations logistiques, qui contribuera en outre à la promotion et au partage des meilleures pratiques entre les opérateurs internationaux du secteur maritime et les établissements universitaires.

 « Quand on voit la qualité des partenaires qui embarquent dans cette aventure, on comprend que cette initiative de positionnement commercial représente une opportunité unique pour la Ville de Québec, » a déclaré  Régis Labeaume, maire, Ville de Québec

« C’est une grande fierté pour le Port de Québec de s’associer à ces partenaires stratégiques d’envergure internationale, car cela confirme le rôle incontournable de la région de Québec comme plaque tournante du transport intermodal intelligent à la confluence d’un réseau maritime reliant les principaux marchés internationaux, » a souligné Mario Girard, président-directeur général, Administration portuaire de Québec.

« Avec son port en eau profonde entièrement intermodal, son emplacement stratégique pour rejoindre le marché du Midwest et le fort appui qui a été démontré par les autorités locales, le projet de Québec a tous les atouts pour réussir dans ce marché très important, » a mentionné
Clemence Cheng, directeur exécutif, Hutchison Ports.

« En partenariat avec Hutchison Ports et le Port de Québec, les clients bénéficieront grandement d’une exploitation intégrée du port et du terminal – une chaîne d’approvisionnement unique – génératrice de valeur et d’efficacité, » a déclaré Jean-Jacques Ruest, président-directeur général, CN.

« En reliant les écosystèmes d’innovation des ports de Québec et de Rotterdam, nous créerons des opportunités à la fois pour le port de Québec et pour celui de Rotterdam, » commente René van der Plas, directeur, Port of Rotterdam International.

 

De gauche à droite, Mme Sonja Behmel, P.-D.G. de WaterShed Monitoring, Mme Sophie D’Amours, recteur de l’Université Laval, M. Mario Girard, P.-D.G. de l’Administration portuaire de Québec, M. Régis Labeaume, maire de Québec, M. Jean Giroux, P.-D.G. de Telops, M.CarlViel, P.-D.G. de Québec International. Photo: Pierre Terrien
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories