Premier rapport du gouvernement canadien sur l’état des écosystèmes marins de l’arctique

Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée de la Terre, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, a rendu public le document intitulé Les océans du Canada maintenant : Écosystèmes de l’Arctique, 2019, le deuxième rapport de situation de la série annuelle sur  les océans. Les rapports du Canada portant sur l’état de l’océan sont des résumés de l’état et des tendances actuelles des écosystèmes marins dans les trois océans du Canada. La publication d’aujourd’hui fournit un contenu éducatif utile que les étudiants et tous les Canadiens peuvent lire à l’occasion de la Journée de la Terre lorsqu’ils sont chez eux.

Le rapport a été rédigé conjointement par Pêches et Océans Canada, Environnement et Changement climatique Canada, le gouvernement du Nunavut, et le Comité mixte de gestion de la pêche. Il présente les connaissances et les tendances actuelles des écosystèmes marins de l’Arctique canadien, basées sur les résultats scientifiques et le savoir inuit. Il décrit les changements observés dans les écosystèmes liés à la glace de mer, et apporte de nouvelles informations sur les conditions environnementales variables, et les liens entre les océans et les zones côtières.

«Pour protéger et conserver l’océan Arctique, nous devons le comprendre, et cela ne peut se faire qu’en pleine collaboration avec nos partenaires inuits et nordiques, qui disposent d’une richesse de connaissances, d’expériences et de traditions, dont on peut tirer parti pour nous permettre d’avoir un nouvel aperçu de l’état de notre océan Arctique, » déclare Bernadette Jordan. «  En ces temps difficiles de distanciation sociale, ce rapport offre aux Canadiens l’occasion d’en apprendre davantage sur la beauté majestueuse de nos écosystèmes arctiques, et sur ce que nous pouvons tous faire pour la protéger».

«Le gouvernement du Nunavut est heureux de voir que ce rapport inclut les contributions des Inuits. Grâce à ce travail et à nos programmes, le savoir inuit est intégré dans la recherche et la prise de décision dans l’Arctique canadien. Cela montre que les partenariats avec les collectivités du Nunavut sont nécessaires pour répondre à leurs préoccupations, et préparer l’avenir,» commente l’honorable David Akeeagok, vice-premier ministre du Nunavut. Le rapport peux être consulter ici:http://www.dfo-mpo.gc.ca/oceans/soto-rceo/arctic-arctique/publications/public-report/index-fra.html

Photo: Katrin York

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories