Préavis de contrat avec Davie pour prolonger la vie du NGCC Louis S. St-Laurent

(Photo du Louis S. St-Laurent lors de sa dernière visite au chantier Davie en 2019: Chantier Davie)

GATINEAU, QC –L’honorable Anita Anand, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, a annoncé aujourdhui que le gouvernement du Canada avait émis un préavis d’adjudication de contrat (PAC) dans lequel il indique son intention de passer un contrat avec Chantier Davie, de Lévis (Québec), pour l’exécution de travaux requis visant à prolonger la durée de vie du navire de la Garde côtière canadienne (NGCC) Louis S. St-Laurent, le plus gros brise-glace du Canada. 

En procédant ainsi, le gouvernement mènera un processus ouvert, équitable et concurrentiel qui permettra à tout autre fournisseur ayant une option comparable de lui soumettre une proposition avant l’attribution du contrat. Les autres fournisseurs intéressés auront 15 jours civils pour soumettre un énoncé de capacités démontrant qu’ils répondent aux exigences énoncées dans le PAC.

Les travaux de prolongation de la durée de vie sur le NGCC Louis S. St-Laurent se dérouleront sur 3 périodes de cale sèche de 5 mois prévues pour 2022, 2024 et 2027, respectivement, ainsi qu’une période de travail à quai prévue pour 2023. Les travaux consisteront notamment en des inspections, de la maintenance obligatoire et le remplacement d’équipement auxiliaire.

Grâce à la prolongation de la durée de vie du NGCC Louis S. St-Laurent, la Garde côtière canadienne pourra continuer de fournir des services essentiels de déglaçage et d’intervention d’urgence de façon efficace et sécuritaire dans les eaux canadiennes, et les entreprises québécoises du secteur maritime canadien bénéficieront des possibilités économiques en découlant.

Le PAC a été émis après qu’il ait été établi que Chantier Davie était le seul chantier naval dans l’est du Canada ayant une cale sèche assez grande pour réaliser les travaux sur le Louis S. St-Laurent.

Chantier Davie a réalisé des travaux de réparation, de radoub et d’entretien sur le NGCC Louis S. St-Laurent en 2014, en 2017 eten 2019.

Ce contrat a été attribué dans le cadre du volet des projets de réparation, de radoub et d’entretien de la Stratégie nationale de la construction navale, qui continue d’offrir des occasions au secteur maritime canadien.

Photo Garde côtière canadienne

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories