Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

La congestion portuaire gagne du terrain dans le monde

 

Plus de 300 navires attendent un espace de mouillage dans le monde selon un rapport publié sur Splash247. Les données fournies à Splash aujourd’hui par Seaexplorer, une plate-forme de transport de conteneurs créée par le géant de la logistique Kuehne+Nagel, montrent que le transport mondial et sa relation avec les chaînes d’approvisionnement sont soumis à un stress énorme.

De Shekou à Seattle, d’Amsterdam à Auckland, les porte-conteneurs sont refoulés comme jamais auparavant dans les 65 ans d’histoire de l’industrie alors qu’elle  est aux prises avec l’énorme tension apportée par Covid-19 et le comportement exceptionnel des consommateurs a noté l’article de Splash.

La carte fournie par Seaexplorer montre clairement le phénomène mondial de congestion des navires en 2021. Les points rouges représentent des grappes de navires tandis que les oranges délimitent les ports congestionnés ou souffrants de perturbations des opérations.

Commentant via LinkedIn, Otto Schacht, vice-président directeur de la logistique maritime chez Kuehne + Nagel, a déclaré : « Les expéditeurs seraient mieux d’augmenter les stocks, les chaînes d’approvisionnement sont trop serrées, le juste à temps ne fonctionne pas en ces temps, la demande des consommateurs restera forte.

« En termes de capacité, il est fort probable que cela soit fortement biaisé en faveur des plus gros navires en attente et donc encore plus en termes de capacité », a commenté Lars Jensen, PDG du cabinet de conseil danois Vespucci Maritime.

Une épidémie de virus à Yantian à Shenzhen a déjà gonflé les taux de fret au comptant dans le monde, l’indice mondial des conteneurs de Drewry ayant augmenté de 10 % au cours des trois dernières semaines, a déclaré Simon Heaney, directeur principal de la recherche sur les conteneurs chez Drewry Shipping Consultants Ltd.

« Il semble inévitable que les taux augmentent à l’approche de la haute saison du troisième trimestre », a-t-il déclaré. « Les importateurs et les exportateurs souffriront si les retards et les délais d’attente se prolongent. »

« Il s’agit très clairement d’un problème mondial, comme le montre la carte, et en tant que tel, il faudra du temps pour être résolu », a ajouté Heaney, suggérant qu’il existe de « grandes questions philosophiques » que l’industrie et ses clients doivent résoudrent pour mieux éviter une répétition de ce scénario calamiteux.

Photo: Port of Long Beach

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories