Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail

 


Sweden sets out to lead world shipping towards decarbonisation

La Suède veut mener le transport maritime mondial vers la décarbonisation

2019-02-13

Swedish shipping is setting out to be ahead of the pack when it comes to decarbonisation. The Swedish Shipowners' Association has outlined plans to be fossil fuel free by 2045, five years' ahead of current IMO decarbonisation targets.
The association is developing a roadmap to net zero greenhouse gas emissions in partnership with Fossil-free Sweden, a government initiative.
The heads of the two bodies wrote an opinion article for local financial newspaper, Dagens Industri, in which they stated that with the right incentives, shipping can transform to become fossil fuel free in 26 years' time.
A national target to cut emissions from domestic transport 70% by 2030, on the way to net zero in 2045, is "challenging but not impossible", wrote shipowners boss Rikard Engström and Svante Axelsson, the head of Fossil-free Sweden.

 

The article called on the government to fund innovation and make changes to the existing tax system to favour low carbon technology and practices. By being early adopters of new technology Swedish shipping could gain a competitive advantage, the article suggested.
Last year the member states of the IMO agreed to halve shipping's carbon footprint by 2050. Danish carrier Maersk has since gone a step further, planning to be carbon neutral by the middle of the century.


Le transport maritime suédois se veut avant-gardiste en matière de décarbonisation. L'Association des armateurs suédois a annoncé son intention de ne plus utiliser de combustibles fossiles d'ici 2045, soit cinq ans avant les objectifs actuels de décarbonisation de l'OMI.

L'association élabore actuellement une feuille de route pour réduire les émissions de gaz à effet de serre à zéro, en partenariat avec la Fossil-free Sweden, une initiative gouvernementale.

Les chefs des deux organismes ont écrit un article d'opinion pour le journal financier local, Dagens Industri, dans lequel ils déclaraient qu'avec les incitations appropriées, le transport maritime pourrait se transformer et se passer d'énergie fossile d'ici 26 ans.

Un objectif national visant à réduire de 70% les émissions du transport intérieur d'ici 2030, avant d'atteindre l'objectif de zéro net en 2045, est «ambitieux mais pas impossible», ont écrit le patron des armateurs Rikard Engström et Svante Axelsson, le président de Fossil-free Sweden.

L'article invitait le gouvernement à financer l'innovation et à modifier le système fiscal existant afin de favoriser les technologies et les pratiques à faible émission de carbone. Selon l'article, en adoptant très tôt les nouvelles technologies, les transports maritimes suédois pourraient acquérir un avantage concurrentiel.

L'année dernière, les États membres de l'OMI ont décidé de réduire de moitié l'empreinte carbone de leurs navires d'ici 2050. Le transporteur danois Maersk a depuis franchi une étape supplémentaire en prévoyant d'être neutre en carbone d'ici le milieu du siècle.

 
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner