Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail


Asterix deploys for year-long world-tour

Asterix déployé pour un voyage d'un an autour du monde

2019-02-07

Following a planned maintenance period in Victoria, British Columbia, Canada's only Naval Support Ship today departs for a year-long tour which will see Federal Fleet Services' Asterix take part in a series of international exercises and security operations throughout the Pacific Ocean, Asia, Middle East and East Africa.

Asterix is accompanied by HMCS Regina, a Canadian Patrol Frigate also built at Davie Shipbuilding, and is now en-route to the Indian Ocean where the two ships will take part in Operation Projection, Canada's ongoing commitment to the region with its international security partners.

This deployment marks the first embarked CH-148 Cyclone detachment from 443 Maritime Helicopter Squadron.

HMCS Regina's Commanding Officer, Commander Jake French told the Lookout Newspaper of the critical capability that Asterix provides, "We'll be fortunate enough to be working with NRU Asterix so we can maintain a forward presence in the region, get through the long legs required in the Indo-Asia Pacific for stores and fuel, increased medical facilities, and an expanded inventory of spare parts."

"In 2018, Asterix and its expert crew of Federal Fleet Services staff excelled on its Asia-Pacific tour, at an operational tempo higher than any other ship in Canada's naval fleet. We now look forward to venturing out further during 2019 into the Middle East and East Africa alongside the Royal Canadian Navy and our international security partners. Later this month I look forward to sharing details of Asterix's cutting-edge, cost-effective and fast-track design with world navies who are looking to procure naval support ships at the Naval Support Ships Conference in London, the UK ». Spencer Fraser, CEO of Federal Fleet Services.

Alex Vicefield, CEO of the Inocea Group, which owns both Davie Shipbuilding and Federal Fleet Services said, "It provides a great sense of pride for all Quebecers to see two Davie-built ships working together to make the world a safer place. This deployment is both a showcase for the skills and expertise of Canada's largest and most experienced naval shipbuilder as well as Federal Fleet Services who have exceeded all expectations and worked flat-out to support the navy. With Canada's only naval support ship now deploying for another year-long tour, there are no support ships to service the rest of the fleet, specifically those operating within and defending Canada's three coastlines. This would be an uncomfortable position for any navy to be in so we hope the government delivers on the recommendations from the House of Commons and the Senate to proceed, without delay, to build a second ship - the Obelix."

House of Commons recommendation, The Readiness of Canada's Naval Forces, June 2017

"That the Government of Canada keep the Resolve class interim auxiliary oil replenishment (AOR) ship operational in order to help close the Royal Canadian Navy's at-sea replenishment capability gap until a third Joint Support Ship is delivered, and that if there are significant delays, that a second Resolve class interim AOR ship be contracted."

Senate of Canada recommendation

Senate of Canada, Reinvesting in the Canadian Armed Forces: A Plan for the Future
"In order for the Royal Canadian Navy to simultaneously meet a high readiness state as part of NORAD and NATO, and to effectively defend Canada, it is recommended that the Government of Canada commits to a balanced naval capability with an effective presence in all three of Canada's oceans and that it: Procure a second Resolve-Class Auxiliary Oiler Replenishment (AOR) ship by 2018 to address an urgent capability gap on each coast." (Source, Davie Shipbuilding)

Surprisingly, Prime Minister Trudeau recently declared in Québec City , "I hear you, but the reality is that we will create the ships and equipment we need. The Canadian navy does not need this second supply ship, "

The first Joint Support Ship, which was due to be in operation by 2021, is not expected to be operational until 2025, at the earliest. The contracting yard Seaspan Shipyards have asked to delay the process on a few occasions.


À la suite d'une période d'entretien planifié à Victoria, en Colombie-Britannique, le seul navire de soutien militaire au Canada part aujourd'hui pour un voyage d'un an autour du monde. Ce déploiement verra l'Asterix de Federal Fleet participer à une série d'opérations de sécurité et d'exercices internationaux à travers l'Océan Pacifique, l'Asie, le Moyen-Orient et l'Afrique de l'Est.

L'Asterix se retrouve en compagnie du NCSM Regina, une frégate canadienne de patrouille, également construite au Chantier Davie, et les deux navires sont présentement en route vers l'océan Indien où ils prendront part à l'Opération Projection qui se veut un engagement continu du Canada envers cette région auprès de ses partenaires internationaux en matière de sécurité.

Ce déploiement marque le premier détachement et mise à bord du CH-148 Cyclone appartenant au 443e Escadron d'hélicoptères maritimes.

Le commandant du NCSM Regina, capitaine de frégate Jake French a décrit en entrevue avec Lookout Newspaper la capacité urgente fournie par l'Asterix, "Nous aurons la chance de travailler avec le NRU Asterix (Unité de réapprovisionnement naval) afin de maintenir une présence dans la région, de surmonter les longues périodes nécessaires dans l'Indo-Asie-Pacifique grâce à l'approvisionnement et au carburant, aux installations médicales rehaussées et à un vaste inventaire de pièces de rechange. "

« En 2018, l'Asterix et son équipage expert de Federal Fleet Services a excellé lors de son passage en Asie-Pacifique, et ce, à un rythme opérationnel plus élevé que tout autre navire de la flotte navale canadienne. Maintenant, nous attendons impatiemment de nous aventurer davantage en 2019 au Moyen-Orient et en Afrique de l'Est aux côtés de la Marine royale canadienne et de nos partenaires internationaux en matière de sécurité. Dans quelques semaines, lors de la Conférence des navires de soutien militaire à Londres (Angleterre), j'aurai l'occasion de discuter des détails de la conception de pointe, économique et rapide d'Asterix avec des représentants des marines du monde entier souhaitant se procurer des navires de soutien militaire.» Spencer Fraser, Chef de la direction de Federal Fleet Services.

Alex Vicefield, le chef de la direction du Groupe Inocea group, propriétaire de Chantier Davie ainsi que de Federal Fleet Services a déclaré, "Les Québécois sont fiers de voir deux navires construits par Davie travailler ensemble afin de rendre le monde plus sécuritaire. Ce déploiement est à la fois une vitrine des compétences et de l'expertise du plus grand et du plus expérimenté constructeur naval du Canada, ainsi que de Federal Fleet Services, ayant dépassé toutes les attentes et travaillé d'arrache-pied pour soutenir la Marine. Alors que le seul navire de soutien militaire du Canada se voit déployé pour une autre année, il ne reste aucun navire de soutien pouvant prêter main-forte au reste de la flotte, particulièrement aux bateaux navigants et défendant les trois côtes du Canada. Toute marine trouverait une telle situation gênante, nous espérons donc que le gouvernement donnera suite aux recommandations de la Chambre des communes et du Sénat de procéder sans délai à la construction d'un deuxième navire, l'Obelix."

Recommandation de la Chambre des communes, La Disponibilité opérationnelle des Forces navales du Canada, juin 2017

"Que le gouvernement du Canada fasse en sorte que le pétrolier ravitailleur d'escadre (PRE) de classe Resolve demeure opérationnel afin de combler les lacunes de la Marine royale canadienne en matière de capacité de ravitaillement en mer jusqu'à la livraison d'un troisième navire de soutien interarmées et que, en cas de retards importants, un contrat soit passé pour obtenir un deuxième navire PRE de classe Resolve."
Note : Au moment de rédiger ces lignes, le premier Navire de soutien interarmées devait être opérationnel avant 2021. Aujourd'hui, il est prévu que le premier Navire de soutien interarmées ne sera opérationnel qu'en 2025 au plus tôt.

Recommandation du Sénat canadien  "Réinvestir dans les Forces armées canadiennes : un plan pour l'avenir"

"Afin que la Marine royale canadienne puisse simultanément se maintenir à un haut niveau de préparation dans le cadre du NORAD et de l'OTAN et défendre efficacement le Canada, il est recommandé? que le gouvernement du Canada s'engage à maintenir une capacité? navale équilibrée en assurant une présence efficace dans les trois océans bordant le Canada et qu'il acquière, d'ici 2018, un deuxième pétrolier ravitailleur d'escadre (AOR) de la classe Resolve, pour répondre à une lacune de capacité? urgente le long de chaque littoral."Source: Chantier Davie Canada)


Étonnamment, le premier ministre Trudeau a récemment déclaré à Québec: «Je vous entends bien, mais la réalité est que nous allons créer les navires et l'équipement dont nous avons besoin. La marine canadienne n'a pas besoin de ce deuxième navire d'approvisionnement».

Le premier navire de soutien interarmées, qui devait être opérationnel d'ici 2021, ne devrait pas être opérationnel avant 2025, au plus tôt. Le chantier contractant Seaspan Shipyards a demandé de retarder le processus à quelques reprises.

 

 
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner