Banner
Banner
Banner
E-mail

CMA CGM low St. Lawrence water surcharge

CMA CGM taxe les bas niveaux d'eau

2010-05-19

French carrier CMA CGM has announced a controversial decision to impose, effective June 1, an Emergency Low Water Surcharge on all eastbound containers loading at Montreal on St. Lawrence service to all destinations.

"This is the wackiest thing I have ever seen," said Paul Coorsh, Montreal branch manager for Synergex Logistics Corporation. "There have been fuel and currency adjustment surcharges by carriers, but it's the first time a steamship line is charging for low water."

In a May 13 notice to customers, CMA CGM (Canada) Inc. said surcharges of US$40 and US$80 will apply for respectively 20-ft and 40-ft containers.

"It's a commercial decision by CMA CGM in a difficult global shipping environment," said Chris Gillespie, president of Gillespie-Munro Inc. "It remains to be seen whether other carriers will pick up and do the same."

In a notice to customers on May 14, Hapag-Lloyd took a more traditional approach on the low St. Lawrence water issue that arose due to reduced precipitation during the winter and a very dry April. It indicated it was currently revising vessel capacities accordingly and "investigating alternative routings."


Le transporteur français CMA CGM a annoncé une décision controversée d'imposer, à compter du premier juin, une « surcharge de bas niveaux d'eau d'urgence » sur tous les conteneurs en direction de l'Est chargés à Montréal pour toutes les destinations du service Saint-Laurent.

«Il s'agit de la chose la plus farfelue que je n'ai jamais vue », a déclaré Paul Coorsh, directeur de la succursale de Montréal pour Synergex Logistics Corporation. « Il y a eu des suppléments de carburant et des ajustements liés aux devises appliqués par les transporteurs, mais c'est la première fois qu'un transporteur charge les basses eaux.»

Dans un avis aux clients du 13 mai, le Groupe CMA CGM (Canada) inc. a annoncé un surcoût de US 40 $ et US 80 $ qui s'appliqueront respectivement aux conteneurs de 20 et 40 pieds.

«C'est une décision d'affaires par CMA CGM dans un environnement maritime mondial difficile », a déclaré Chris Gillespie, président de Gillespie-Munro inc. « Il reste à voir si les autres transporteurs vont faire la même chose.»

Dans un avis aux clients du 14 mai, Hapag-Lloyd a pris une approche plus traditionnelle sur la question des bas niveaux d'eau sur le Saint-Laurent en raison des faibles précipitations pendant l'hiver et d'un mois d'avril très sec. La société a indiqué qu'elle était en train de réviser les capacités des navires et de «rechercher des itinéraires alternatifs.»

McAsphalt Marine Transportation expands fleet

 
Banner
Banner
Banner