Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail



CN strike triggers layoffs in Halifax

La grève au CN entraîne des mises à pied à Halifax


2019-11-20

 

Montreal, QC - The ongoing CN strike has cost scores of Halifax rail workers their jobs - at least for now - as the labour stoppage continues to impact shipping across the country, according to a Canadian Press report.

More than 250 staff at Canadian National Railway Co.'s Autoport terminal, which handles cars shipped in and out of Canada, recently received layoff notices, but CN later rescinded the notices for 180 employees, indicated Unifor, the union representing the employees.

The other 70 workers facing layoffs are expected to be temporarily out of work as of Nov. 28 unless the strike ends before then. The work stoppage by CN conductors, trainpersons and yardworkers has hampered rail shipments of cars at the facility, which sits across the harbour from Halifax.

About 3,200 CN staff across the country, who have been without a contract since July 23, walked off the job early Tuesday morning over worries about long hours, fatigue and what they consider dangerous working conditions.
The federal government has faced mounting pressure to resolve the strike as premiers and industry members voice concerns about profit losses and a propane shortage affecting Quebec, Ontario and the Maritimes. (Photo Port of Halifax)


Montréal, QC - Selon un rapport de la Presse Canadienne, la grève en cours au CN a coûté des centaines d'emplois aux travailleurs des chemins de fer de Halifax, du moins pour le moment.
Plus de 250 employés du terminal Autoport de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada, qui gère les wagons expédiés au Canada et à l'étranger, ont récemment reçu des avis de mise à pied, mais le CN a annulé les avis de 180 employés, a indiqué Unifor, le syndicat qui représente les employés.
Les 70 autres travailleurs menacés de licenciement devraient être temporairement sans emploi à compter du 28 novembre, à moins que la grève ne prenne fin avant. L'arrêt de travail causé par les chefs de train, les formateurs et les travailleurs de gare de triage du CN a nui aux expéditions ferroviaires de wagons à l'installation, située de l'autre côté du port de Halifax.
Environ 3 200 membres du personnel du CN à travers le pays, sans contrat de travail depuis le 23 juillet, ont quitté le travail tôt mardi matin, inquiets des heures de travail prolongées, de la fatigue et de ce qu'ils considèrent comme des conditions de travail dangereuses.
Le gouvernement fédéral a dû faire face à des pressions croissantes pour résoudre le conflit alors que les premiers ministres et les membres de l'industrie exprimaient leurs préoccupations quant aux pertes de profits et à la pénurie de propane touchant le Québec, l'Ontario et les Maritimes. (Photo Port d'Halifax)

 
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner