Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail


MOL looks at synthetic methane to sail towards zero emissions

MOL se penche sur le méthane synthétique pour atteindre le zéro émission

2019-08-05

 

TOKYO-Mitsui O.S.K. Lines, Ltd., a world leading shipowner today announced that it has joined the Carbon Capture & Reuse (CCR) Study Group (Note 1) and launched the "Cross-industrial Working Group Related to Zero Emission Alternative Ship Fuels." The working group aims to reduce carbon dioxide (CO2) emissions in international shipping's value chains by using synthetic methane (methanation fuel) as an alternative to fossil fuel. Synthetic methane is generated by methanation technology that combines CO2 with renewable energy-derived hydrogen.

In April 2018, the International Maritime Organization (IMO), which studies measures to reduce greenhouse gas (GHG) emissions in international shipping, set the goals-reduce CO2 emissions by 40% per unit of transport by 2030, and total GHG emissions by 50% by 2050, compared to 2008, and to zero GHG emissions as early as possible in this century.

European countries, Japanese power and gas companies are paying increased attention to methanation fuel, a technology with the potential to realize zero emissions. MOL aims to introduce methanation fuel for ships and establish a supply chain by launching the working group, and will engage in study and promotion of the fuel in cooperation with other industries, other companies, and government agencies.

Today's announcement is quite significant as other world leading shipowners such as Nippon Yusen Kaisha and Maersk have made similar bold statements on zero emissions without saying how they will achieve them.

Note 1)?he CCR Study group was established with the objectives of proposing effective carbon neutral measures to reduce the use of fossil fuels by offering alternative energies such as synthetic methane, which is generated by combining CO2 generated by industries with renewable energy-derived hydrogen, and contributing to the establishment of a new energy supply system by 2050.? Illustration: CCR Workshop website

 


 

TOKYO-Mitsui O.S.K. Lines, ltd, un des principaux armateurs mondiaux, a annoncé aujourd'hui son adhésion au groupe d'étude sur la capture et la réutilisation du carbone (CCR) (Note 1) et le lancement du «Groupe de travail intersectoriel sur les carburants de navire alternatifs à zéro émission». Le groupe d'étude vise à réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans les chaînes de valeur des transports maritimes internationaux en utilisant du méthane synthétique (carburant de méthanisation) comme alternative aux carburants fossiles. Le méthane synthétique est généré par la technologie de méthanisation qui combine le CO2 avec de l'hydrogène dérivé d'énergies renouvelables.

En avril 2018, l'Organisation maritime internationale (OMI), qui étudie des mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans les transports maritimes internationaux, s'est fixée des objectifs: réduire les émissions de CO2 de 40 % par unité de transport d'ici 2030 et les émissions totales de GES de 50 % d'ici 2050 par rapport à 2008 et à zéro émission de GES le plus tôt possible au cours de ce siècle.

Les pays européens et les sociétés japonaises d'électricité et de gaz accordent une attention accrue à la méthanisation, une technologie au potentiel d'émissions nulles. MOL vise à introduire le carburant de méthanisation pour les navires et à établir une chaîne d'approvisionnement en lançant le groupe de travail. Il s'engagera dans l'étude et la promotion du carburant en coopération avec d'autres industries, d'autres entreprises et des organismes gouvernementaux.
L'annonce d'aujourd'hui est très pertinente alors que d'autres grands armateurs mondiaux tels que Nippon Yusen Kaisha et Maersk ont aussi ??fait des déclarations audacieuses sur le principe «zéro émission» sans indiquer de quelle manière ils y arriveraient.

(Note 1) Le groupe d'étude CCR a été créé dans le but de proposer des mesures efficaces neutres en carbone pour réduire l'utilisation de combustibles fossiles en offrant des énergies alternatives telles que le méthane synthétique, qui est généré en combinant le CO2 produit par les industries avec de l'hydrogène dérivé d'énergies renouvelables et contribuer à la mise en place d'un nouveau système d'approvisionnement en énergie d'ici 2050. Illustration: CCR Workshop website


 
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner