Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail


Government of Canada announces construction of new icebreakers

Le gouvernement du Canada annonce la construction de nouveaux brise-glaces

2019-08-02

 

August 2, 2019-Iqaluit, Nunavut- The Honourable Jonathan Wilkinson, Minister of Fisheries, Oceans and the Canadian Coast Guard, announced that the Coast Guard will be procuring six new program icebreakers to replace its current aging fleet of icebreakers.

Minister Wilkinson also announced, on behalf of the Honourable Carla Qualtrough, Minister of Public Services and Procurement and Accessibility, that the Government of Canada is officially launching a competitive process, through an Invitation to Qualify, to add a third Canadian shipyard as a strategic partner under the National Shipbuilding Strategy (NSS). This new shipyard will build the new program icebreakers for the Coast Guard.

It is an open secret that this is the Davie shipyard that has been pressuring Ottawa for many years to be included in the SNCN. The Lévis shipyard alone accounts for 50% of Canada's shipbuilding capacity.

Coast Guard program icebreakers are essential to Canada's economy by supporting year-round marine trade in Eastern Canada, the St. Lawrence waterway and the Great Lakes. They enable eastern Canadian ferries to operate during the winter time, and are critical to Canada's commercial fisheries. The program icebreakers are also used to provide service to Canada's northern residents by supporting the annual re-supply of goods to Canada's Arctic communities and their industries.

 

"The Canadian Coast Guard saves lives at sea, maintains safe shipping, enables an otherwise ice-choked economy, protects the marine environment and supports Canadian sovereign presence in the Arctic. Demands on the Coast Guard will only grow as the impacts of climate change become more frequent and intense."The Honourable Jonathan Wilkinson Minister of Fisheries, Oceans and the Canadian Coast Guard.

Added The Honourable Carla Qualtrough Minister of Public Services and Procurement and Accessibility "This is an important undertaking with another significant investment to back it up, and it means even more jobs, more opportunities and more economic development right across the country, while ensuring our Canadian Coast Guard has the ships it needs to do its important work. Together with our partners, we are renewing Canada's federal fleet, advancing Canadian technological innovation and supporting jobs across Canada."

Through the Invitation to Qualify, the Government of Canada will establish a short list of pre-qualified shipyards that will be eligible to submit a formal proposal to become the third strategic partner under the NSS, joining Irving Shipbuilding Inc. and Seaspan's Vancouver Shipyards. Interested suppliers have 15 days, starting today, to respond to the Invitation to Qualify. Photo: Pierre Terrien

 


 

QALUIT, NU, le 2 août 2019 - L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé aujourd'hui que la Garde côtière fera l'acquisition de six nouveaux brise-glaces afin de remplacer sa flotte vieillissante actuelle de brise-glaces.

Le ministre Wilkinson a également annoncé, au nom de l'honorable Carla Qualtrough, ministre des Services publics et de l'Approvisionnement et de l'Accessibilité, que le gouvernement du Canada lance officiellement un processus concurrentiel, au moyen d'une invitation à se qualifier, afin d'ajouter un troisième chantier naval canadien comme partenaire stratégique dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN). Ce nouveau chantier naval construira les nouveaux brise-glaces de pour la Garde côtière.

C'est un secret de polichinelle qu'il s'agit du chantier Davie qui fait pression sur Ottawa depuis de nombreuses années pour être inclus dans la SNCN. Le chantier de Lévis représente à lui seul 50 % de la capacité de construction navale du Canada.

Les brise-glaces de programme de la Garde côtière sont essentiels à l'économie canadienne puisqu'ils soutiennent toute l'année le commerce maritime dans l'Est du Canada, la voie navigable du Saint-Laurent et les Grands Lacs. Ils permettent aux traversiers canadiens dans l'Est de fonctionner pendant l'hiver, et sont essentiels à la pêche commerciale du Canada. Les brise-glaces de programme sont également utilisés pour fournir des services aux résidants du Nord du Canada, en assurant le soutien du réapprovisionnement annuel en marchandises des collectivités et de leurs industries dans l'Arctique canadien.

«?La Garde côtière canadienne sauve des vies en mer, assure la sécurité du transport maritime, permet l'existence d'une économie qui aurait autrement été paralysée par les glaces, protège l'environnement marin et appuie la souveraineté dans l'Arctique. Les demandes que recevra la Garde côtière ne feront qu'augmenter alors que la fréquence et l'intensité des effets des changements climatiques s'accentuent?». L'honorable Jonathan Wilkinson ?ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

De rajouter L'honorable Carla Qualtrough, ministre des Services publics et de l'Approvisionnement et de l'Accessibilité: «?Il s'agit d'une initiative importante qui entraînera un autre investissement important à cet égard, ce qui veut dire qu'il y aura encore plus d'emplois, plus de possibilités et plus de développement économique dans tout le pays, tout en veillant à ce que la Garde côtière canadienne dispose des navires dont elle a besoin pour accomplir son travail important. En collaboration avec nos partenaires, nous renouvelons la flotte fédérale du Canada, favorisons l'innovation technologique canadienne et créons des emplois partout au Canada.?»

Au moyen de l'invitation à se qualifier, le gouvernement du Canada dressera une courte liste de chantiers navals préqualifiés qui seront admissibles à soumettre une proposition officielle pour devenir le troisième partenaire stratégique dans le cadre de la SNCN, se joignant à Irving Shipbuilding Inc. et à Seaspan's Vancouver Shipyards.
Les fournisseurs intéressés disposent de 15 jours à compter d'aujourd'hui pour répondre à l'invitation à se qualifier. Photo: Pierre Terrien


 
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner