Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail


Transport Canada introduces new measure to protect right whales

Nouvelle mesure par Transport Canada pour protéger les baleines noires

2019-06-27

 

Transport Minister Marc Garneau has announced expanded vessel speed restrictions in the Gulf of St. Lawrence in order to address the recent deaths of several North Atlantic right whales. The measure is effective immediately.

"Due to the unfortunate deaths of a number of North Atlantic right whales in Canadian waters, Transport Canada is implementing an interim precautionary speed restriction of 10 knots, for vessels of 20 metres or more in length travelling in the western the Gulf of St. Lawrence, in the two designated shipping lanes north and south of Anticosti Island," said a Transport Canada press release.

This measure is in addition to the fixed speed restriction introduced on April 28, 2019, in a large area in the Gulf of St. Lawrence, where vessels 20 metres or longer are restricted to a maximum of 10 knots until November 15, 2019.

 

On top of the reduced speed requirements which were introduced in April and today, Transport Canada will continue to monitor Canadian waters through its National Aerial Surveillance Program.

"Transport Canada inspectors, with assistance from the Canadian Coast Guard's Marine Communications and Traffic Services, will enforce this precautionary measure. Failure to comply will result in an Administrative Monetary Penalty of up to $25,000.

"The Government of Canada takes the protection, conservation, and recovery of endangered species very seriously. For the past three years, our government has taken concrete action to help protect the North Atlantic right whales, who have been increasingly present in the Gulf of Saint Lawrence in recent years.

"In addition, our government has taken steps to protect Canada's marine environment through a $1.5 billion investment in the Oceans Protection Plan. As part of the plan to protect marine mammals from the effects of shipping, including collisions and noise pollution, researchers are working to locate and track marine mammals in high vessel traffic areas and provide this information to mariners."


Le Ministre du Transport Marc Garneau a annoncé des nouvelles mésures pour protèger les baleines noires dans les eaux canadiennes.
«À la suite de la triste mort de plusieurs baleines noires de l'Atlantique Nord en eaux canadiennes, Transports Canada met en ?uvre une mesure préventive d'urgence en instituant une limitation temporaire de vitesse de 10 n?uds visant les navires de 20 mètres ou plus circulant dans l'ouest du golfe du Saint-Laurent, dans les deux couloirs de navigation désignés au nord et au sud de l'île d'Anticosti. Cette mesure entre en vigueur immédiatement" a declaré M. Garneau.

Cette mesure s'ajoute à la limitation de vitesse constante imposée le 28 avril 2019 dans une vaste zone du golfe duSaint-Laurent, où les navires de 20 mètres ou plus doivent limiter leur vitesse à 10 n?uds jusqu'au 15 novembre 2019.

En plus des exigences de limitation de vitesse imposées en avril et aujourd'hui, Transports Canada continuera de surveiller les eaux canadiennes au moyen du Programme national de surveillance aérienne.

«Avec l'aide des Services de communication et de trafic maritimes de la Garde côtière canadienne, les inspecteurs de Transports Canada appliqueront cette mesure préventive. Les contrevenants s'exposent à une sanction administrative pécuniaire pouvant atteindre 25 000 $.

«Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la protection, la conservation et le rétablissement des espèces en voie de disparition. Au cours des trois dernières années, notre gouvernement a pris des mesures concrètes pour aider à protéger les baleines noires de l'Atlantique Nord, qui sont de plus en plus présentes dans le golfe du Saint-Laurentdepuis quelques années.

«De plus, notre gouvernement a pris des mesures pour protéger les milieux marins du Canada grâce à un investissement de 1,5 milliard de dollars dans le Plan de protection des océans. Dans le cadre du plan visant à protéger les mammifères marins des répercussions du transport maritime, y compris les collisions avec les navires et la pollution par le bruit, les chercheurs doivent repérer et suivre les mammifères marins qui se trouvent dans les zones de forte circulation maritime, puis fournir ces renseignements aux marins."


 
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner