Matériaux de construction et acier dominent les cargaisons  sur la Voie maritime

 

La demande de matériaux de construction et de fabrication transitant par la Voie maritime du Saint-Laurent et par les ports canadiens a explosé en mai alors que les industries dans la région des Grands Lacs et de la voie maritime du Saint-Laurent continuent de reprendre pied après la pandémie de COVID-19.

Les cargaisons totales ayant emprunté la Voie maritime du Saint-Laurent (entre le 22 mars et le 31 mai) ont atteint 8,1 millions de tonnes métriques – stimulées par les produits secs en vrac, l’acier et les exportations de céréales.

Dans la catégorie des produits secs en vrac, les cargaisons de ciment et de gypse ont dépassé les 776 000 tonnes métriques, en hausse de 51 pour cent par rapport à la même période en 2020. Le ciment est utilisé pour la construction résidentielle et commerciale, ainsi que dans le domaine du transport et des infrastructures partout dans la région. Le gypse est utilisé dans la fabrication de carreaux de plafond.

« Le commerce à la frontière des États-Unis et du Canada était intense cette saison, alors que les entreprises utilisaient les navires sillonnant les Grands Lacs et la Voie maritime et profitaient de la fiabilité considérable de nos écluses pour transporter du ciment partout en Ontario, au Québec et dans les huit états des Grands Lacs, » déclare Terence Bowles, président et chef de la direction de la Corporation de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent« Les cargaisons de minerai de fer restent en hausse de 7 pour cent, alimentant ainsi la production nationale d’acier, alors que l’acier spécialisé en provenance d’Europe est très en demande chez les clients manufacturiers. »

Les cargaisons de marchandises générales empruntant la Voie maritime étaient en hausse de 36,7 pour cent en mai comparativement à la même période en 2020, soit 23 pour cent au-dessus de la moyenne de cinq ans. Les marchandises générales en mai étaient constituées des importations d’acier d’Europe qu’on utilise dans les villes des Grands Lacs en Ontario et aux États-Unis pour fabriquer des pièces d’automobile, des accumulateurs, des matériaux de construction et des appareils électroménagers.

Les volumes de céréales canadiennes sont en baisse de 4 pour cent alors que le report de céréales des Prairies de la saison dernière commence à diminuer, mais les exportations cultivées en Ontario viennent compenser partiellement la situation. Les cargaisons de céréales sont encore en hausse de 14 pour cent par rapport à la moyenne de cinq ans.

Au port de Thunder Bay, les expéditions de céréales canadiennes de l’Ouest sont restées au-dessus de la moyenne, mais elles sont inférieures aux volumes maximaux de l’an dernier.  Le terminal Keefer au port de Thunder Bay a également traité plusieurs cargaisons reçues à destination des Prairies, incluant des pièces d’éoliennes, des moteurs et de l’équipement auxiliaire pour un projet dans le secteur agricole.

Tim Heney, président et chef de la direction du port de Thunder Bay ajoute : « Nous avons également reçu de l’engrais phosphaté pour les fermes céréalières des Prairies.  La deuxième cargaison du genre traitée à Thunder Bay après une cargaison inaugurale couronnée de succès en 2020. »

Au cours de ces premiers mois de la saison de transport maritime de 2021, l’administration portuaire de Hamilton-Oshawa (HOPA)a constaté une augmentation considérable des cargaisons de vrac et de marchandises destinées à différents projets de construction résidentielle et de développement urbain dans la région du Grand Toronto-Hamilton.

En mai, on a traité presque 1,2 million de tonnes dans le port de Hamilton et presque 100 000 tonnes à Oshawa. Dans les deux cas, il s’agissait principalement d’acier, de ciment, de sable, de pierre et d’agrégats. Le nombre total de visites par des navires dans les deux ports a connu une hausse significative, de sorte que le tonnage à ce jour dans chacun des ports était en hausse de 60 pour cent et 113 pour cent respectivement par rapport à la même période l’an dernier.

« Le secteur de la construction surchauffe dans la région du Grand Toronto-Hamilton et nous constatons que la demande de matériaux de construction se reflète dans les résultats très positifs de nos cargaisons, » déclare Ian Hamilton, président et chef de la direction de HOPA Ports.

De nouveaux projets sont en cours pour accroître la capacité à Oshawa, incluant le dragage du port d’Oshawa. Sur l’autre rive du lac Ontario, des progrès sont en cours au port de Hamilton afin de créer un groupement localisé d’occupants agroalimentaires au quai 10 qui alimentent l’industrie de l’agriculture et de la transformation des aliments d’un milliard de dollars à Hamilton. Au quai 14, le projet Westport Modernization se poursuit, alors qu’on procède à la modernisation des infrastructures des occupants le long de l’avenue Sherman Nord.

Le démarrage en lion de la saison du transport maritime de l’administration portuaire de Windsorse poursuit, alors que l’acier, les matériaux de construction et les céréales sont tous en hausse.Grâce aux projets locaux de construction et de fabrication, l’acier est en hausse de 50 pour cent en mai, alors que le ciment, les agrégats et l’asphalte liquide ont augmenté de 22,8 pour cent principalement en raison de la construction du pont Gordie Howe. Les céréales sont en hausse de 8 pour cent, alors que le canola des Prairies s’est accru de 52 pour cent.

Le mois de mai a également été intéressant au Port de Johnstown, qui a accueilli des importations de sel (58 000 tonnes métriques), du chlorure de calcium (5 000 tonnes métriques) et des pales d’éoliennes pour le projet Nation Rise Wind Energy par l’entremise du Symphony Star en plus d’avoir exporté des agrégats (27 000 tonnes métriques).

Le projet d’exportation de céréales du port, d’une valeur de 12,5 millions de dollars, est pratiquement terminé. Il s’agit là d’un important projet qui permettra de charger les navires plus rapidement, réduisant ainsi le temps passé à quai, les émissions et les droits d’amarrage. (photo d’un navire approchant de l’entrée de la Voie Maritime à l’écluse de Saint-Lambert: Shutterstock)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories