Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

L’Union européenne prévoit une mise à jour de sa politique arctique


Le chef de la commission des affaires étrangères du Parlement européen s’engage à maintenir l’Arctique en tête de l’agenda législatif de l’organe afin de s’assurer que le bloc maintient une stratégie ambitieuse envers la région au milieu d’une période de changement rapide, selon un rapport publié par Arctic Today. bulletin.

« Notre commission veillera à ce qu’à l’avenir il y ait à la fois plus d’UE dans l’Arctique et plus d’Arctique dans l’UE », a déclaré David McAllister, membre allemand du Parlement européen.

Ses commentaires sont intervenus après que lui et des membres de la commission des affaires étrangères se soient rendus au Groenland et en Islande du 21 au 24 septembre avant ce qu’il a qualifié de « moment important » dans l’élaboration des politiques du bloc envers la région – dont le point culminant sera une prochaine mise à jour de la la politique arctique de l’UE, qui devrait être rendue publique plus tard cette année par la Commission européenne, l’organe exécutif de l’UE.

« Notre visite a montré que la complexité unique des défis auxquels la région est confrontée nécessite davantage d’engagement et de solutions basées sur la connaissance et la volonté des habitants de l’Arctique », a-t-il déclaré.

L’UE a été écartée à plusieurs reprises pour être membre du Conseil de l’Arctique en tant qu’observateur à part entière. Même ainsi, le syndicat devrait soutenir ses objectifs de «propriété partagée et de collaboration» dans la région, selon le comité.

En juillet, dans le cadre de ses travaux d’élaboration d’un rapport sur la région, le comité a exprimé sa préoccupation concernant l’influence chinoise indue dans la région et un renforcement militaire « inutile » de la Russie, suggérant que l’importance politique croissante de la région portait atteinte à l’environnement. de « collaboration constructive » que le conseil avait encouragée entre les pays de la région.

Alors que la visite, selon M. McAllister, a encore souligné la nécessité pour les pays de travailler ensemble, ses commentaires ont évité toute référence directe à de telles préoccupations. Au lieu de cela, il a souligné l’importance de l’environnement arctique pour l’Europe et le reste du monde, tout en soulignant les efforts du parlement pour promouvoir le développement économique et social du Groenland.

Le mois prochain, l’ensemble du parlement devrait débattre du rapport de la commission, qui comprend également une recommandation que le parlement et la commission établissent chacun des organes permanents relatifs à la région qui pourraient promouvoir les positions de l’UE, tel que son opposition au forage pétrolier dans la région, et s’assurer qu’il joue un rôle dans l’extraction de minéraux industriels clés et d’autres développements commerciaux.

(Photo de la Commission européenne par Guillaume Perigois)

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Retour haut de page