L’industrie maritime européenne applaudit à l’accord de dernière minute sur le Brexit

 

À la suite de l’accord de dernière minute conclu entre le Royaume-Uni et l’UE, l’industrie européenne du transport maritime salue les efforts des négociateurs européens et britanniques pour leur persévérance à obtenir cet accord.

L’industrie maritime européenne a exhorté les décideurs politiques des deux côtés à éviter à tout prix un scénario de non-accord. Les chaînes d’approvisionnement UE-Royaume-Uni sont étroitement liées au centre même à l’expédition. Alors que la nouvelle relation commerciale implique de grands changements par rapport aux accords actuels pendant la période de transition, tout accord vaut mieux que rien pour maintenir autant que possible la fluidité commerciale actuelle et des règles de jeu équitables.

L’Association des armateurs de la Communauté européenne (ECSA) se réjouira de voir le texte approuvé plus en détail en temps voulu et de coopérer avec les régulateurs des deux côtés de la Manche. Même avec un accord provisoirement en place, les industries vont désormais s’engager dans de nouveaux liens commerciaux et nous exhortons les autorités à être flexibles et pragmatiques pour soutenir les entreprises et la poursuite sans heurts des échanges dans le cadre de cette nouvelle relation UE-Royaume-Uni. Il est essentiel de maintenir et de favoriser l’accès mutuel au marché, ainsi que d’assurer le bon mouvement des passagers et du personnel à terre et offshore.

L’ECSA accueille favorablement la proposition de la Commission d’appliquer l’accord à titre provisoire à compter du 1er janvier 2021, afin d’éviter des perturbations importantes pour les personnes et les entreprises à la fin de la période de transition. L’industrie appelle les États membres de l’UE et le Parlement européen à donner leur approbation à l’accord le plus rapidement possible au cours de la nouvelle année.

À l’avenir, et même avec cet accord conclu, l’ECSA appelle à un dialogue maritime UE-Royaume-Uni fort en tant que plate-forme pour discuter d’approches communes des politiques maritimes, ainsi qu’en ce qui concerne le cadre politique mondial de l’OMI, de l’OCDE, de l’OIT et OMC. Ce serait une étape constructive, en maintenant une forte liaison maritime historique entre le Royaume-Uni et l’Europe pour relever les défis mondiaux qui affectent l’industrie. Photo: Brittany Ferries

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories