L’impact économique de Davie peut augmenter substantiellement

LÉVIS, QC – Davie, le premier constructeur naval du Canada, a dévoilé aujourd’hui les résultats d’une importante étude du cabinet d’expertise-conseil Deloitte LLP menée au Canada. Cette étude, demandée par Davie  a examiné la contribution économique et sociale historique et potentielle des activités du chantier au Québec et partout au Canada.

Un événement virtuel de lancement organisé par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a réuni des centaines de dirigeants d’entreprises. Ils ont pu voir comment les dépenses et les revenus associés aux activités de Davie se répercutent et ont un impact significatif sur les économies québécoise et canadienne. D’importants avantages structurels et industriels que Davie apporte aux économies du Québec et du Canada ont également été mis en évidence.

Les contributions de Davie entre 2012 et 2019 ont été étudiées en détail. Après avoir frôlé la faillite en 2012, Davie, propriété du Groupe Inocea, a retrouvé sa position de constructeur de navires de pointe numéro un pour le Canada et pour les clients commerciaux. L’étude indique également que depuis 2012, plus d’un milliard de dollars en capital privé a été investi pour soutenir la livraison par la Davie de plusieurs grands navires complexes et novateurs.

L’étude estime la valeur potentielle que Davie entend apporter jusque dans les années 2040, en tant que partenaire de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN) du Canada et d’autres programmes de construction clés.  Par exemple, alors que Davie a contribué environ 1,4 G$ au produit intérieur brut (PIB) du Canada entre 2012 et 2019, selon l’étude, ce montant pourrait dépasser 9 G$ au cours des 20 prochaines années.

En matière d’emploi, au cours des cinq dernières années, Davie a employé directement une moyenne de 850 personnes par an, soit environ 40 % de l’ensemble des emplois de l’industrie de la construction navale et maritime au Québec. Entre 2020 et 2040, Davie pourrait créer et maintenir annuellement jusqu’à 4 300 emplois à temps plein.

Selon Davie, les résultats de l’étude confirment pleinement le potentiel du Centre national des brise-glaces (CNB) en tant que moteur clé de la création de valeur à long terme. La construction du brise-glace polaire dont le Canada a tant besoin pourrait générer 2 500 emplois canadiens par année pendant la durée du projet et contribuer jusqu’à 2,5 milliards de dollars au PIB du pays, si deux brise-glaces polaires sont construits. Davie estime que la création de cette valeur pourrait être considérablement accélérée si les travaux sur le brise-glace polaire commençaient immédiatement, ce qui aurait également un impact direct sur la relance économique du Canada après la récession provoquée par la COVID-19.

Par ailleurs, la construction de six brise-glaces lourds en vertu de la SNCN créerait, selon les estimations de l’étude, un impact majeur jusque dans les années 2040. Cela comprend jusqu’à 2 790 emplois, 4,2 G$ en PIB et 1,1 G$ en taxes et autres recettes publiques. 

L’étude se penche également sur les impacts sociaux et structurels des opérations de Davie, suivant le cadre de la proposition de valeur de la SNCN. En outre, l’étude démontre que d’autres avantages structurels à long terme qui comprennent la diversification économique, la stimulation des investissements de tiers, les liens intersectoriels et l’attraction des investissements directs étrangers (IDE).

Selon l’étude, Davie favorise le développement des industries de fournisseurs de la région en créant une demande pour les biens et services produits localement. Entre 2012 et 2019, la contribution économique indirecte de Davie générée par les activités des fournisseurs s’est élevée à environ 460 M$ de PIB. Davie dispose actuellement d’une base de fournisseurs de plus de 1 300 entreprises à travers le Canada.

Finalement, l’étude analyse également le potentiel de Davie à encourager le développement d’une grappe maritime performante au Québec. Une étude de cas sur la Norvège montre la puissance des grappes stratégiques soutenues par les secteurs public et privé et axées sur des produits innovants et de haute technologie.

« C’est avec une grande fierté que nous nous sommes joints à Chantier Davie pour le lancement de son étude réalisée par Deloitte sur les impacts économiques de la construction navale pour le Québec. La défense des intérêts économiques du Québec passe par la protection de ce secteur névralgique pour lequel nous devons affirmer notre savoir-faire et notre plus-value. Nous souhaitons beaucoup de succès à Chantier Davie dans la réalisation de ses projets ainsi que dans la poursuite de ses activités tant essentielles à notre économie! » Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories