Les taux de conteneurs resteront à des niveaux records jusqu’en 2022

 

Selon Moody’s Investor Service, les tarifs d’expédition de conteneurs resteront à des niveaux record pour le reste de cette année et jusqu’en 2022. La demande mondiale dépasse considérablement la capacité dans un environnement qui augmentera encore les bénéfices des transporteurs.

« Nous nous attendons à ce que les performances financières soient encore meilleures en 2021 qu’elles ne l’étaient en 2020″, a déclaré l’agence de notation. « La demande pour les biens des consommateurs et de l’industrie reste très forte alors qu’une offre limitée de nouveaux navires entre sur le marché. »

Moody’s s’attend à ce que les solides performances financières et opérationnelles s’étendent aux secteurs du vrac sec et des pétroliers. Cela a conduit à sa décision de faire passer la note du segment du transport maritime de stable à positive. L’agence a indiqué que son scénario de base pourrait même être trop prudent, la demande dans les trois secteurs augmentant et la capacité restant limitée.

Moody’s s’attend à une croissance des volumes comprise entre 5 et 7 % contre une croissance des capacités de 4 %. Clarksons Research Services prévoit une croissance du volume de 5,7 pour cent avec une croissance de la capacité de 4 pour cent. IHS Markit, société mère de JOC.com, prévoit une croissance de 7,5% du volume des conteneurs et une croissance de 3,2% de la capacité.

 Le déséquilibre offre-demande est en faveur des transporteurs depuis des mois. Les bénéfices d’exploitation des 11 transporteurs déclarants, mesurés en bénéfices avant intérêts et impôts (EBIT), ont atteint 16,2 milliards de dollars au premier trimestre, soit plus que la somme des 10 premiers trimestres précédents combinés, a rapporté Sea-Intelligence Maritime Analysis.

Drewry a estimé que les bénéfices d’exploitation de toutes les compagnies maritimes de conteneurs en 2020 s’élevaient à 26,6 milliards de dollars, contre environ 5 milliards de dollars en 2019. Le cabinet de conseil a récemment estimé que les bénéfices d’exploitation de l’industrie atteindraient 35 milliards de dollars en 2021, mais cette estimation devrait être augmentée en raison d’une demande toujours élevée et à des hausses de tarifs persistantes sur les principaux échanges est-ouest.

Selon la plate-forme d’analyse comparative Xenata, les taux au comptant sur la côte est de l’Europe du Nord et des États-Unis ont récemment atteint plus de 3 000 $ par EVP, soit plus de 200 % au-dessus d’avant la pandémie de 2019.  (photo CMA CGM)

 .

   

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories