Les ports intérieurs belges et néerlandais prévoient de mettre en place un système électrique à quai unique 

Le port d’Anvers, l’Autorité du port de Rotterdam, le port d’Amsterdam, le port de la mer du Nord aux Pays-Bas, Drechtsteden et De Vlaamse Waterweg ont l’intention de mettre en place un système d’alimentation à quai unique pour la navigation intérieure et l’industrie des croisières fluviales. Cela contribuera à la convivialité de cette installation, qui est utilisée pour alimenter les navires amarrés en électricité. Au nom de tous ces «Walstroompartijen» (Shore-Based Power Parties), l’autorité du port de Rotterdam a publié un appel d’offres européen, qui aboutira à terme à la sélection d’un contractant pour ces services.

L’appel d’offres est conforme à la politique des partenaires de poursuivre un développement équilibré des différentes zones portuaires aux Pays-Bas et en Belgique. Dans le cadre de cette politique, le «Walstroompartijen» n’investira pas seulement dans le développement économique, mais aussi dans des projets qui améliorent la qualité de la vie locale et l’environnement. L’objectif principal est la durabilité. Les autorités publiques et les entreprises privées des différents ports travaillent ensemble pour promouvoir le transport par navigation intérieure et ferroviaire plutôt que par route. La réduction des volumes de dioxyde de carbone, d’oxyde d’azote et de particules rejetés dans l’atmosphère est un autre point important de l’ordre du jour commun.

Pour cette raison, les partenaires ont effectué des recherches approfondies sur l’utilisation de l’énergie à terre pour une gamme de types et d’emplacements de navires différents. L’énergie à terre permet aux capitaines d’utiliser librement leurs installations à bord sans avoir à recourir à des sources d’énergie polluantes comme un générateur diesel ou le moteur principal du navire.

Ces objectifs communs ont conduit à une approche commune visant à soutenir le développement de l’énergie à terre et à rendre cette installation aussi conviviale et fiable que possible. Cette approche se concentre principalement sur la fourniture de services dans le cadre de perturbations à bord, ainsi que sur la facturation de l’électricité fournie via les unités de puissance à quai. La navigation intérieure se déroule dans un contexte international. Idéalement, cette nouvelle normalisation sera adoptée par de nombreux autres pays en plus de la Belgique et des Pays-Bas.

Dans la période à venir, d’autres parties qui offrent de l’électricité à terre pourraient également décider de rejoindre le nouvel accord. Photo Port d’Anvers

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories