Les détaillants américains cherchent à rencontrer Biden pour résoudre les problèmes de congestion portuaire

 

La National Retail Federation (NRF) a demandé une réunion urgente avec le président Biden et d’autres hauts responsables de l’administration américaine pour discuter des défis auxquels les détaillants sont confrontés en raison de la congestion dans les ports américains.
La lettre du président-directeur général de la NRF, Matthew Shay, déclare : « Les problèmes de perturbation de la chaîne d’approvisionnement, en particulier la congestion affectant nos principaux ports maritimes, posent des défis importants aux détaillants américains. Les problèmes de congestion ont non seulement ajouté des jours et des semaines à nos chaînes d’approvisionnement, mais ont également entraîné des pénuries de stocks ayant un impact sur notre capacité à servir nos clients. De plus, ces retards ont ajouté des coûts de transport et d’entreposage importants pour les détaillants. »
Les détaillants dépendent des ports américains et d’autres infrastructures de transport pour livrer chaque jour des milliards de dollars de biens et de produits aux consommateurs. La semaine dernière, la NRF a révisé ses prévisions annuelles de ventes au détail pour qu’elles augmentent entre 10,5% et 13,5% pour atteindre plus de 4,44 billions de dollars US en 2021 alors que la reprise économique s’accélère.
Bien que la demande des consommateurs continue de croître, comme en témoignent les importations au cours du mois d’avril le plus chargé jamais enregistré dans les plus grands ports de conteneurs de vente au détail des États-Unis, les défis de la chaîne d’approvisionnement restent importants. Dans une récente enquête auprès des entreprises membres de la NRF sur la situation de la congestion, plus de 97% des détaillants interrogés déclarent avoir été touchés par les retards portuaires et maritimes, et 70% des personnes interrogées déclarent avoir dû ajouter deux à trois semaines à leurs chaînes d’approvisionnement.
« Dans de nombreux cas, les détaillants absorberont ces coûts et ne les répercuteront pas sur les consommateurs. Cependant, de nombreux petits détaillants n’ont peut-être pas d’autre choix que de répercuter ces coûts, d’autant plus qu’ils sont confrontés à d’autres défis avec la réouverture de leurs entreprises », a déclaré M. Shay.
« Nous avons besoin d’un leadership fort de la part de l’administration pour attirer l’attention sur la situation actuelle ainsi que pour travailler à la résolution des problèmes de longue date qui limitent les opérations portuaires sûres et efficaces. Alors que le commerce continue de croître, nous devons nous assurer que nous avons vraiment des ports et des mouvements de fret du 21e siècle », conclut la lettre. (Photo Port de Los Angeles)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories