Les débardeurs de Montréal offrent une offre aux employeurs portuaires

 

L’Union représentant 1 125 débardeurs aujourd’hui (1er avril) a présenté ce qui a été décrit comme « une offre globale » à l’Association des employeurs maritimes pour renouveler une convention collective qui a expiré le 31 décembre 2018. Aucun détail n’a été divulgué immédiatement.

Dans un message publié sur Facebook, Martin Lapierre, président du SCFP 375, a déclaré que le comité de négociation de l’Union a présenté « une offre globale à l’employeur en présence de médiateurs ».

« Les négociations se poursuivront entre les parties le mardi prochain du 6 avril 2021 », a-t-il déclaré.

Les problèmes d’horaire de travail ont dominé les négociations prolongées qui ont répandu une anxiété parmi les expéditeurs, dont certains détournent la cargaison du deuxième port le plus important du Canada après Vancouver.

L’offre syndicale se voudrait une réponse à la dernière offre globale présentée par l’AEM qui a été majoritairement rejeté par l’Union le 21 mars, le dernier jour d’un armistice de sept mois entre les deux côtés d’un conflit amer qui a été par une série d’Arrêts de travail l’été passé. (Port Photo de Montréal)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories