Le premier transporteur de véhicules hauturier à propulsion à faible émission de GNL est entré en service pour le groupe Volkswagen

Première à Emden: pour la première fois, des véhicules d’Europe sont transportés d’Europe vers l’Amérique du Nord et l’Amérique centrale à bord d’un transporteur de voitures alimenté au gaz naturel liquéfié (GNL). Mardi soir, le Siem Confucius avec plus de 4 800 véhicules pour l’Amérique du Nord a quitté Emden pour Veracruz dans le golfe du Mexique. La propulsion au GNL réduit les émissions de dioxyde de carbone jusqu’à 25%, les émissions d’oxyde d’azote jusqu’à 30%, les particules de suie jusqu’à 60% et les émissions d’oxyde de soufre jusqu’à 100%.

« Nous sommes fiers de mettre en service le premier transporteur de véhicules au GNL de cette taille au monde. Il s’agit d’un élément important de notre stratégie de décarbonisation », souligne Thomas Zernechel, responsable de Volkswagen Group Logistics. D’ici 2025, conformément à l’énoncé de mission environnementale «goTOzero», la société vise à réduire ses émissions nettes totales de CO2 de 30% et à devenir neutre en CO2 en 2050. Tous les transports – par eau, route et rail – doivent être climat amicaux pour y parvenir. « Nous devons agir maintenant, car des navires comme le cargo GNL Siem Confucius et bientôt son navire jumeau Siem Aristotle seront en service pendant de nombreuses années », explique Zernechel.

Comme son navire jumeau, qui devrait entrer en service cette année, le Siem Confucius technologiquement ultramoderne, qui mesure 200 mètres de long et 38 mètres de large, dispose de 13 ponts de voitures et d’une capacité de 7500 CEU (Car Equivalent Units), ce qui correspond à environ 4 800 véhicules de la gamme Volkswagen Group, des voitures particulières aux véhicules utilitaires légers.

Les navires sont propulsés par des moteurs marins à double carburant de 12 600 kW avec injection directe et gaz d’échappement après traitement par MAN Energy Solutions. En mode écovitesse, ils roulent à une vitesse de 16,5 nœuds (30,6 km / h). Les deux réservoirs de chaque navire, contenant chacun 1 800 mètres cubes, sont suffisants pour couvrir toute la distance avec le carburant arrimé en Europe. En plus du gaz naturel liquide et surgelé, les porte-voitures pourraient également fonctionner avec du biogaz ou de l’E-gaz provenant de sources régénératives.

Volkswagen Group Logistics organise, coordonne et est responsable d’environ 7 700 départs de navires dans le monde chaque année. Plusieurs centaines de paquebots et onze transporteurs de véhicules affrétés, dont deux sont désormais remplacés par des unités GNL, naviguent chaque jour dans le monde pour le Groupe. Ils expédient 2,8 millions de nouvelles voitures par an.  Photo: Groupe Volkswagen

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories