Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Le Port de Montréal lance son appel de qualifications du projet Contrecoeur

Hier, l’Administration portuaire de Montréal (APM) a lancé officiellement l’appel de qualifications pour la conception-construction-financement-exploitation et entretien (CCFEE) du projet de terminal à conteneurs de Contrecœur. Celui-ci demeurera ouvert aux acteurs de l’industrie à l’échelle nationale et internationale pendant les trois prochains mois. En démarrant cet appel de qualifications, l’APM vise à trouver le meilleur partenariat stratégique possible pouvant répondre aux hautes exigences du projet en termes d’innovation, d’efficacité, de responsabilité sociale et de développement durable. Le but est de conclure une entente à long terme pour concevoir, construire, financer, exploiter et entretenir le terminal Contrecœur.

Plus d’une centaine de participants ont d’ailleurs assisté à une séance technique virtuelle d’information accessible à tous les soumissionnaires potentiels le 10 novembre dernier, ce qui démontre l’intérêt marqué de la communauté d’affaires envers le projet.

« Le futur terminal à conteneurs de Contrecœur est appelé à jouer un rôle crucial dans le développement du corridor commercial stratégique du Saint-Laurent et dans l’approvisionnement du Québec, de l’Ontario et du Midwest américain. Il s’agira d’un terminal vert, moderne et innovant qui offrira notamment une large place à l’électrification de ses installations. Notre objectif est d’en faire une infrastructure de classe mondiale et nous cherchons des partenaires qui partagent notre vision, nos valeurs et nos ambitions. » — Martin Imbleau, président-directeur général de l’APM.  

Les soumissionnaires devront démontrer leur expérience dans la conception, la construction et l’exploitation d’infrastructures portuaires nouvelles ainsi que dans la génération de nouveaux volumes d’expédition, entre autres critères. Les conditions indiquées dans la déclaration de décision du ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada devront également être respectées.

Il s’agit d’un nouveau jalon important dans la réalisation du plus grand projet d’expansion dans l’histoire du Port de Montréal. Le projet profite du soutien des deux paliers de gouvernement, d’un rapport favorable de l’Agence d’évaluation d’impact du Canada et d’une déclaration de décision ministérielle permettant d’aller de l’avant.

Cette étape du processus d’approvisionnement permettra de sélectionner un maximum de trois soumissionnaires pouvant participer à l’appel de propositions, qui devrait se dérouler au courant du second trimestre de 2022. (Image projet Contrecoeur du Port de Montréal)

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories