Le gouvernement fédéral ajoute une nouvelle contrainte écologique au projet de terminal de Contrecœur

 

Le ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne et le ministre fédéral de l’Environnement et du Changement climatique ont signé un arrêté ministériel interdisant la destruction de l’habitat essentiel du chevalier cuivré en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP). L’ordonnance a été publiée aujourd’hui dans la Gazette du Canada. Bien qu’elle vise le projet de terminal du port de Montréal à Contrecœur qui a récemment reçu un feu vert réglementaire, l’ordonnance laisse la porte ouverte à une nouvelle autorisation après avoir reçu de nouvelles garanties suffisantes du port de Montréal. «C’est une belle victoire pour le chevalier cuivré, une victoire inconditionnelle qui remet en question la possibilité de poursuivre sur le site de Contrecœur le projet d’agrandissement du port de Montréal», a déclaré Alain Branchaud, directeur général pour le directeur Québec de la Société canadienne des parcs et de la nature (SNAP ). « Les drapeaux rouges sont partout pour la seule et unique population de chevaliers cuivrés au monde; nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de faire des erreurs concernant cette espèce. » «Nous nous félicitons de l’adoption de l’arrêté ministériel. Cependant, devoir saisir le tribunal pour forcer son adoption est une aberration. Nous continuerons d’être vigilants pour assurer le plein respect de la Loi sur les espèces en péril », ajoute Geneviève Paul, directrice générale du Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE) qui avait intenté une action en justice devant la Cour fédérale le 7 janvier dernier. La protection de l’habitat essentiel étant enfin mise en œuvre, les deux organisations ont déclaré qu’elles suivraient avec intérêt l’analyse du gouvernement canadien de toute demande d’autorisation qui pourrait entraîner la destruction de toute partie de l’habitat essentiel du chevalier cuivré.

Photo: Justin Taus/Fondation Fauna

Une attention particulière sera portée au respect des conditions de délivrance des permis imposées par l’article 73 de la Loi sur les espèces en péril. Ces conditions sont très strictes et indiquent clairement que toute activité autorisée ne peut mettre en péril la survie ou le rétablissement d’une espèce en péril.

«L’Administration portuaire de Montréal propose la construction d’un terminal portuaire à conteneurs à environ 40 kilomètres en aval de Montréal sur le fleuve Saint-Laurent, dans l’habitat essentiel du chevalier cuivré qui sera protégé par ce décret», a noté la Gazette du Canada.

«Le projet a fait l’objet d’une évaluation environnementale (EE) en vertu de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (2012), dirigée par l’Agence d’évaluation d’impact du Canada, qui comprenait des consultations publiques et autochtones. Le ministère des Pêches et des Océans (MPO) était au courant des zones sensibles du chevalier cuivré et en a tenu compte lors de sa participation à l’évaluation environnementale du projet. La déclaration de décision finale de l’EE du ministre de l’Environnement et du Changement climatique a été publiée le 1er mars 2021 et s’est conclue en faveur du projet. Après l’achèvement du processus d’EE, le projet est maintenant en cours d’examen à la lumière du LEP et de la Loi sur les pêches.

«Pour mener légalement des travaux, des entreprises ou des activités qui pourraient entraîner une contravention aux interdictions prévues par la Loi sur les pêches ou le LEP, les promoteurs de projets (par exemple le port de Montréal) doivent demander et obtenir une autorisation en vertu de la Loi sur les pêches et un permis en vertu du LEP », A déclaré la Gazette du Canada, ajoutant:« Le projet de port à conteneurs devrait avoir des répercussions sur le poisson et son habitat, y compris le chevalier cuivré et son habitat essentiel. Conformément à la Loi sur les pêches et au LEP, le promoteur doit déposer des plans de compensation dans le cadre de sa demande d’autorisation en vertu de la Loi sur les pêches et de permis en vertu du LEP.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories