Le gouvernement du Québec accorde 55 $M pour le projet Contrecoeur au Port de Montréal

Le gouvernement du Québec a annoncé une aide financière de 55 M$ à l’Administration portuaire de Montréal (APM) dans le cadre de son projet d’expansion à Contrecœur évalué à 750 M$.

« L’appui du gouvernement du Québec est un signal important pour l’APM et le reflet d’une volonté commune de bien servir les entreprises d’ici avec une chaîne logistique performante », a déclaré Martin  Imbleau, président-directeur général de l’APM. « Cette contribution nous permettra de réaliser les travaux nécessaires au développement du nouveau terminal à conteneurs de Contrecœur et de participer pleinement à la relance économique. »

En décembre 2019, ce projet avait fait un grand pas en avant avec l’annonce de l’appui jusqu’à 300 M$ de la Banque de l’Infrastructure du Canada. Une fois opérationnel, prévu pour 2024, le projet fera passer la capacité du port de 2,1 millions d’EVP à 3,5 millions d’EVP.

L’annonce a été faite par la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme  Chantal  Rouleau, et le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François  Bonnardel, qui étaient également accompagnés du député de Nicolet-Bécancour et adjoint parlementaire du premier ministre (volets projet Saint-Laurent et zones d’innovation), M. Donald  Martel, de la députée de Verchères, Mme  Suzanne Dansereau ainsi que de la mairesse de Contrecœur, Mme  Maud Allaire.

Mme  Rouleau a déclaré : « Je suis très fière d’annoncer la confirmation de la participation financière du gouvernement du Québec au projet de Contrecœur, une étape importante pour le développement des activités portuaires dans la région métropolitaine. Le terminal de Contrecœur permet ainsi d’accroître la compétitivité de notre fleuve Saint-Laurent grâce à des infrastructures portuaires modernes. Ce projet est en synergie avec notre vision de mise en valeur du fleuve Saint-Laurent afin d’en faire un corridor économique performant. »

« Avec la pandémie, les Québécoises et les Québécois ont pris conscience de l’importance du transport maritime pour notre ravitaillement en biens essentiels » a quant à lui ajouté M. Bonnardel.

Bien que ce soutien demeure conditionnel à l’obtention des autorisations requises, cette contribution servira à réaliser la phase de démarrage du projet de terminal à conteneurs de Contrecœur et permettra, entre autres, d’entreprendre les travaux de préparation et de terrassement du site ainsi que la construction d’une barrière visuelle et sonore.

L’expansion du Port de Montréal à Contrecœur entraînera la création de 5000 emplois lors de la construction et de 1000  emplois lors de son exploitation. Le projet permettra d’accroître la capacité de manutention de conteneurs, tout en misant sur l’écosystème de 6300 entreprises en transport et logistique et sur la masse critique existante dans le Grand Montréal, pour répondre efficacement à la demande et poursuivre la croissance amorcée il y a maintenant plus de 50 ans. (maquette du projet Contrecoeur par Port de Montréal)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories