Le canal de Panama rappelle au secteur maritime qu’OMI 2020 approche à grands pas

Le 6 novembre de cette année, l’Autoridad del Canal de Panama a envoyé un rappel à tous les agents maritimes, propriétaires et opérateurs de navires, concernant les exigences en matière de combustible dans le canal de Panama.

L’avis A-39-2019 a été émis car le prochain plafond international sur le soufre des carburants marins (OMI 2020), qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020, a suscité de nombreuses demandes de renseignements auprès de l’Autorité du canal de Panama (ACP) concernant les types de combustibles qui seront autorisés dans les eaux du canal de Panama.

En conséquence, les informations suivantes sont fournies à titre de résumé des carburants et arrangements appropriés pour l’ancrage, le transit et l’accostage aux terminaux situés dans les eaux du canal de Panama.

Le mandat actuel consistant à passer au distillat marin tel que publié dans l’Avis aux Navigateurs N ° N-1-2019 «Exigences relatives aux navires» est maintenu. Tous les navires se rendant dans les eaux du canal de Panama en transit doivent passer du combustible résiduel au distillat marin avant d’arriver dans les eaux du canal de Panama. Toutefois, ces exigences permettent aux navires de compléter ou de remplacer les carburants distillés marins par du GNL, des biocarburants, des épurateurs à boucle fermée et des ULSFO & VLSFO ne dépassant pas une viscosité de 70 centistokes à 50 ° C.

Certaines exceptions s’appliqueront toujours à l’obligation de passer au mazout de distillation. Les navires effectuant uniquement une escale locale sans passer par le port ne seront pas tenus de passer au mazout de distillation. De plus, les navires ancrant avant le transit seront autorisés à utiliser le carburant résiduel pour leurs moteurs de groupe auxiliaire, leurs chaudières et leurs autres équipements auxiliaires aux ancrages Pacifique et Atlantique, uniquement s’ils sont capables de maintenir simultanément leurs moteurs de propulsion principaux avec du carburant de distillation marin.

Afin de préserver la qualité de ses eaux, en particulier des réservoirs d’eau douce, l’ACP interdit l’utilisation d’épurateurs en boucle ouverte. De même, les épurateurs à boucle fermée et les épurateurs hybrides en mode boucle fermée doivent conserver tous les effluents à bord.

Les demandes de renseignements supplémentaires sur le sujet peuvent être adressées à fuel-compliance@pancanal.com .  Photo ACP

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories