Le 1er mai, les navires actionneront leurs sirènes au Canada pour soutenir les marins du monde

Port de Montréal

 

Le 1er Mai, à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs, les navires actionneront leurs sirènes dans les ports canadiens à midi (heure locale) pour rendre hommage aux 1,2 million de marins autour du monde qui assurent l’approvisionnement des pays en aliments, en combustible et en produits essentiels pendant la pandémie.

Les associations de l’industrie maritime du Canada, dont la Chambre de commerce maritime, la Chamber of Shipping, la Fédération Maritime du Canada et l’Association des administrations portuaires canadiennes, invitent leurs membres à participer à cette initiative mondiale.

La Fédération internationale des ouvriers du transport (FIOT) et la International Chamber of Shipping (ICS) encouragent ce geste de solidarité qui vise à reconnaître les marins, ces « héros invisibles du commerce mondial », à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs.

L’initiative mondiale permettra également d’attirer l’attention sur les problèmes que certains navires internationaux rencontrent, alors que les changements d’équipage sont perturbés par les restrictions imposées sur tout déplacement en raison de la COVID-19, ce qui oblige les marins à rester à bord des navires malgré de longues périodes en mer. Bien que le gouvernement canadien reconnaisse les équipages de navires comme « travailleurs essentiels » et qu’il aide le secteur maritime à résoudre les problèmes qui surviennent – la ICS et la FIOT encouragent d’autres pays afin qu’ils adoptent des mesures similaires, car ceci demande un effort global.

« Nous sommes fiers des marins et de tous les autres travailleurs maritimes qui poursuivent leurs activités paisiblement et de manière efficace afin que les chaînes logistiques puissent continuer leur fonctionnement sans interruptions. Les Canadiens continuent à recevoir des produits essentiels, comme les grains pour le pain, les pâtes et autres, ainsi que des articles médicaux, malgré les difficultés causées par la pandémie COVID-19, souligne Bruce Burrows, président de la Chambre de commerce maritime.

« Au cours de cette pandémie, les défis que doivent surmonter les navires sortent de l’ordinaire. Alors que plusieurs pays interdisent les changements d’équipage et qu’on assiste pratiquement à l’interdiction des voyages internationaux en avion, nombreux sont les gens de la mer qui sont incapables de rentrer chez eux auprès de leurs familles à cause des restrictions sur les changements d’équipage, » déclare Robert Lewis-Manning, président et chef de la direction de la Chamber of Shipping de Vancouver.

Prince Rupert Port Authority
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories