Lancement d’une fondation au Canada pour promouvoir des carrières maritimes

Ottawa, ON – L’industrie du transport maritime au Canada joint ses forces à celles du gouvernement fédéral en mettant sur pied la Fondation de l’industrie maritime canadienne (FIMC) pour faire connaître les carrières dans le secteur maritime et contribuer ainsi à atténuer la pénurie de main-d’oeuvre.

Il devient de plus en plus difficile d’attirer et de retenir des travailleurs dans le secteur maritime, alors qu’on ne parvient pas à doter certains postes à bord des navires et sur la terre ferme.  Le secteur maritime a souffert de différents facteurs, dont le nombre de départs à la retraite qui dépasse le nombre de nouvelles recrues, les pénuries de main-d’oeuvre et la méconnaissance au sein de la population en ce qui concerne les carrières gratifiantes qu’on y trouve.

La FIMC est une initiative imaginée et élaborée par des intervenants des secteurs privé et public dans le domaine maritime au Canada, incluant la Chambre de commerce maritime, une association industrielle située à Ottawa, ainsi que le gouvernement fédéral par l’entremise de Transports Canada, la Garde côtière canadienne et du Bureau de la sécurité des transports du Canada.

La fondation vise à augmenter le nombre de ses membres pour y inclure des entités privées et publiques d’un océan à l’autre au Canada. Elle offrira des possibilités de commandites et de partage des ressources, ainsi que des contributions financières directes.

Une des premières initiatives de la FIMC en 2020 consistera à lancer une campagne numérique pour faire connaître l’industrie afin qu’elle continue d’attirer une main-d’oeuvre spécialisée, différents corps de métiers et des professionnels accrédités dont l’industrie a besoin pour avancer. Dans le cadre de la campagne, on demandera aux Canadiens d’Imaginer la marine et d’entreprendre une conversation pour exciter l’imagination des jeunes et les amener à envisager une carrière dans une industrie dont la tradition et l’avenir ne ressemblent à aucun autre. Une nouvelle ressource de carrières sur le Web sera également conçue pour informer, diriger et soutenir d’éventuels travailleurs et leur présenter de l’information sur les cours à suivre et sur les différentes carrières.

La FIMC ne remplacera ou ne répétera les efforts de recrutement d’aucune entreprise ni d’aucun ministère. Elle agira plutôt à la manière d’un centre d’échanges ou d’une ressource centralisée où l’on présentera une vue plus globale de tout ce que le secteur maritime peut offrir.
«Le secteur maritime est un des piliers de notre réseau de transport; il est donc important de déployer tous les efforts possibles pour nous assurer que les postes clés sont comblés, » déclare Marc Garneau, Ministre des Transports. « Transports Canada est fier d’être membre de la Fondation de l’industrie maritime canadienne, une tribune unique pour aborder les défis en matière de recrutement auxquels sont confrontés l’industrie et le gouvernement du Canada, qui font la promotion du secteur maritime comme une carrière de choix.»

« La Garde côtière canadienne est honorée d’être membre fondateur de la Fondation de l’industrie maritime canadienne. Il est essentiel que le secteur maritime dispose d’une main-d’oeuvre prospère – du niveau débutant jusqu’au niveau professionnel expérimenté.  Cette initiative permettra de mettre en valeur les postes passionnants et variés qui existent à terre et en mer, et qui répondent à un large éventail d’intérêts et d’objectifs, » déclare Bernadette Jordan, Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

« Plusieurs de nos membres on fait du perfectionnement de la main-d’oeuvre leur principal défi. Il s’agit là pour notre industrie de l’occasion d’adopter une approche nationale plus stratégique pour informer les Canadiens que la marine est un secteur à la fois dynamique et moderne déterminé à promouvoir l’innovation, des pratiques exemplaires durables, ainsi que le perfectionnement continu des compétences.  La nouvelle génération de professionnels dans le secteur maritime offrira de tout, incluant l’intelligence artificielle, la technologie des chaînes de blocs, ainsi qu’une énergie plus propre dans les domaines, comme le commerce, le transport communautaire, ainsi que la protection et la surveillance des côtes, » souligne Bruce Burrows , Président de la Chambre de commerce maritime.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories