Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Lancement du Conseil international pour les corridors maritimes intelligents

Québec – Constitué le 15 janvier 2021, le Conseil international pour les corridors maritimes intelligents (CI CMI) est une organisation canadienne à but non lucratif, neutre et indépendante. Le CI CMI a effectué au cours des derniers mois de multiples consultations auprès de partenaires stratégiques au Québec, au Canada et à l’international sur le concept de « corridor maritime intelligent ». Le CI CMI dévoile ainsi aujourd’hui les premières organisations à devenir partenaires de l’initiative.

Le CI CMI est un forum non-gouvernemental partageant des objectifs autour de la mise en place d’une nouvelle architecture internationale du transport maritime à laquelle serait greffée, à l’échelle nationale, des systèmes de transport terrestre intelligents.

Une cible parmi d’autres sous la loupe de cette nouvelle organisation est le système maritime international du Saint-Laurent et des Grands Lacs : deux pays; 10 États fédérés; long de 3 000 km. Ce corridor maritime est la colonne vertébrale d’un réseau de chaînes d’approvisionnement desservant, par les voies maritimes, terrestres, ferroviaires, et aériennes, une population de 100 millions d’habitants.

« Plusieurs projets vont murir dans le terreau fertile de notre organisation pour optimiser ce corridor exceptionnel et le rendre plus attractif et compétitif aux yeux des investisseurs » estiment les co-fondateurs, M. Denis Provençal et M. Donald Roussel.

Le concept de corridor maritime intelligent est nouveau et fédérateur. Il a émergé dans la foulée de multiples rencontres avec des représentants des plus grandes organisations nationales et multinationales, publiques et privées, du transport international des marchandises et des personnes.

« Nous avons partagé des constats et des défis, tels que les changements structurels nécessaires à la modernisation des grands corridors commerciaux, la montée en puissance de la révolution 4.0, une grande dispersion d’initiatives au Canada et à l’international ainsi que le manque criant de coordination », déclarent les co-fondateurs du projet. Il en ressort que l’objectif du CI CMI est d’apporter une réponse collective et coordonnée relativement à l’ensemble des enjeux contemporains qui ont été soulevés.

Cette démarche prendra appui sur les principes de l’économie bleue en cours de développement au Canada, les objectifs de développement durable des Nations Unies et les engagements de l’industrie et des parties en matière de lutte aux changements climatiques. Cette nouvelle organisation promeut la création d’un écosystème de collaboration stratégique, de coopération scientifique et technique, de support aux nouveaux talents et jeunes entreprises en partenariat avec la grande entreprise et les démarches des différentes instances gouvernementales.

Des propositions de nouveaux systèmes de gestion des données du transport, politiques et règlementations, de références normatives ainsi que de laboratoires de mise à l’essai sur le terrain, soutiendront de nombreux projets et solutions d’affaires favorisant un environnement optimal pour l’efficacité et la résilience de la chaîne d’approvisionnement mondiale. La réussite reposera sur l’utilisation optimale des fonds publics et privés ainsi que sur les forces vives et les nouvelles capacités technologiques et numériques en plein développement qui font du Canada un pôle d’expertise mondiale.

Des organisations canadiennes et internationales sont d’ores et déjà associées à ce projet des plus structurants : l’Administration portuaire de Trois-Rivières; le Centre national d’expertise en pilotage maritime constituée par l’Association des pilotes maritimes du Canada; l’association canadienne et internationale Blockchain Supply Chain Association; et Wärtsilä.

D’autres organisations sont également sur le point de confirmer leur intention de collaboration. Il s’agit d’un départ impressionnant qui démontre la justesse et l’ambition de cette organisation. « Le réseautage que nous développons avec ces organisations n’est pas qu’une simple addition, il s’agit ici d’un multiplicateur de nouvelles idées et de réseaux sur tous les continents », renchérissent les cofondateurs.

« Le Conseil international pour les corridors maritimes intelligents (CI CMI) est un partenaire majeur dans la réalisation de nos orientations stratégiques Cap sur 2030 ainsi que dans notre volonté de construire de solides ponts de partenariat avec les parties prenantes intéressées dans une transformation 2.0 du système maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs », a déclaré le président-directeur général de l’Administration portuaire de Trois-Rivières, M. Gaétan Boivin.

« Les mouvements sécuritaires et efficaces des navires en eaux canadiennes doivent s’intégrer à un écosystème numérique intelligent afin de soutenir le Canada dans le développement d’une chaine logistique plus compétitive et tournée vers l’avenir. Le leadership du CI CMI à fédérer les différentes initiatives internationales arrive à point et le Centre national d’expertise en pilotage maritime est fier de collaborer à l’atteinte de ses objectifs », a déclaré le président du Centre national d’expertise en pilotage maritime (Ottawa), le Capitaine Alain Arseneault.

« En nous associant le CI CMI, nous prévoyons de contribuer aux avancées technologiques du Canada en matière de fret. Alors que nous essayons de nous sortir de la situation actuelle causée par la pandémie de COVID-19, nous devons rechercher des moyens innovants de faire avancer notre économie. C’est grâce à des technologies comme la blockchain et les corridors maritimes intelligent que nous pensons que cela peut être fait. Et c’est avec des partenaires comme le CI CMI, qui ont un fort esprit d’innovation, que nous souhaitons le faire », a déclaré le président de Blockchain Supply Chain Association, M. Erik Valiquette.

« Wärtsilä est un leader mondial. En tirant parti des dernières technologies numériques maritimes, nous apportons un changement radical en matière de sécurité, d’efficacité, de fiabilité et d’émissions. Wärtsilä est heureux de s’associer au CI CMI. Grâce à notre engagement actif dans le développement de solutions innovantes pour la décarbonation de l’industrie, nous sommes heureux de pouvoir soutenir le CI CMI dans sa mission de collaboration stratégique avec les partenaires de l’industrie », a déclaré le Chef de la croissance pour les Amériques du programme Wärtsilä Voyage, M. Vesa Koivumaa.

« Nous sommes honorés d’amorcer le projet avec ces quatre grandes organisations. Notre écosystème d’innovation est unique. Il ouvre une perspective enthousiasmante pour capitaliser et faire rayonner les forces vives du Canada et de nos partenaires internationaux », ont finalement déclaré M. Denis Provençal et M. Donald Roussel, co-fondateurs. À propos du Conseil international pour les corridors maritimes intelligents : Le siège de l’organisation est basé à Québec. Des antennes hors Québec et hors-Canada seront éventuellement déployées.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories