Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

L’Allemagne veut se libérer du gaz russe avec deux terminaux GNL

L’Allemagne a décidé d’accélérer la mise en service de deux terminaux de réception de gaz naturel liquéfié dans le but de réduire la dépendance à l’égard de certains producteurs d’énergie, a déclaré samedi le chancelier allemand Olaf Scholz lors d’une session extraordinaire du Bundestag le 27 février 2022 sur l’attaque de la Russie contre l’Ukraine.

« Nous allons changer de cap pour surmonter la dépendance vis-à-vis des importations de fournisseurs d’énergie individuels… Plus tôt nous construirons l’infrastructure des énergies renouvelables, mieux ce sera. Nous sommes sur la bonne voie, nous voulons et nous deviendrons le premier pays industriel climatiquement neutre d’ici 2045, », a déclaré Scholz au Bundestag.

« Nous avons décidé de construire rapidement des terminaux pour recevoir du gaz naturel liquéfié à Brunsbüttel et Wilhelmshaven », a déclaré le chancelier. Il a également confirmé que le pays augmenterait la quantité de gaz naturel stocké via des options à long terme à deux milliards de mètres cubes.

En outre, l’Allemagne achètera du gaz naturel supplémentaire sur les marchés mondiaux – en consultation avec l’Union européenne.

Il a averti que les prix pour les consommateurs pourraient augmenter, mais a assuré que le gouvernement prendrait les mesures nécessaires pour soutenir les citoyens.

La semaine dernière, Scholz a déclaré qu’il avait demandé au ministère de l’Économie du pays de prendre une « mesure administrative nécessaire » pour suspendre la certification de l’opérateur du gazoduc Nord Stream 2, ce qui signifie le retrait du rapport du ministère sur la sécurité énergétique sur Nord Stream 2 de l’agence. Le document a servi de base au régulateur allemand – l’Agence fédérale des réseaux pour mener le processus de certification du projet. Le processus de certification a été gelé mardi.

Nord Stream 2 est conçu pour transporter du gaz naturel de la Russie vers l’Allemagne sous la mer Baltique. (Photo: LTeW)

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Retour haut de page