L’AEM s’engage à ne pas utiliser de travailleurs de remplacement pour les cargaisons liées au COVID

L’Association des employeurs maritimes (AEM) a annoncé qu’elle ne recourrait pas à l’utilisation de travailleurs de remplacement pour la manutention de quelque 477 conteneurs actuellement identifiés comme liés au COVID en provenance du port de Montréal au milieu d’une grève des débardeurs qui est entrée dans sa 11e journée.

Dans un communiqué, l’AEM a déclaré qu’une entente avait été conclue avec le syndicat des débardeurs, SCFP 365, «pour se réunir afin d’évaluer le contenu des conteneurs à déplacer» et qu’«aucun travailleur de remplacement ne sera utilisé».

Hier, le président de l’AEM, Michel Tessier, a exhorté les débardeurs syndiqués à déplacer les conteneurs réputés contenir des marchandises essentielles. Mais le syndicat a estimé qu’il avait laissé la porte ouverte au déploiement de travailleurs de remplacement – une menace présumée retirée par la suite. Le syndicat a également affirmé dès le début de l’arrêt de travail que toute cargaison liée au COVID pouvait quitter le port.

«S’il y a quatre conteneurs de parfum Coco Chanel qui sont dus pour Québec, ces quatre conteneurs resteront au terminal», a déclaré mercredi le chef du syndicat Michel Murray.

Dans un nouveau développement au début de cet après-midi (jeudi), l’AEM a annoncé: «L’association des employeurs maritimes et le syndicat des débardeurs ont convenu de déplacer des conteneurs contenant des substances contrôlées et des marchandises liées au COVID-19, et de décharger un navire contenant du sucre. Les conteneurs de produits réfrigérés font encore l’objet de discussions et une décision mutuelle sera prise prochainement. »

Les deux parties restent dans l’impasse dans les négociations pour conclure une convention collective remplaçant celle qui a expiré le 31 décembre 2018. Les horaires et les salaires restent les plus gros problèmes à résoudre.

Plus tôt cette semaine, le syndicat a proposé une trêve de 60 jours avec reprise des négociations. Mais une contre-offre de l’AEM entraînant une «obligation de résultat» a été rejetée par le syndicat représentant 1 125 débardeurs. (photo APM)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories