La ministre Jordan souligne l’importance d’accroître l’économie océanique du Canada

(photo: Pêches et Océans Canada)

La ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, s’adressant aujourd’hui à la Chambre de commerce de Vancouver a décrit la voie à suivre prônée par le gouvernement pour assurer la bonne santé et la durabilité des océans, ainsi que la prospérité économique ici au Canada et partout dans le monde.  Il s’agit notamment d’atteindre notre objectif de protéger 25 % de nos océans d’ici 2025, de travailler à en protéger 30 % d’ici 2030, et d’élaborer une stratégie nationale pour l’économie bleue, afin que le Canada soit en mesure de tirer parti des nouvelles possibilités.

Le gouvernement du Canada a dépassé son objectif de conservation marine de 10 % avant l’échéance de 2020 fixée par les Nations Unies, atteignant ainsi 13,81 % en 2019. La ministre Jordan a parlé des travaux en cours du gouvernement pour atteindre sa prochaine cible de protection, y compris une zone d’intérêt du Pacifique pour la protection marine au large des côtes de l’île de Vancouver. 

En même temps que le gouvernement a renforcé la protection des océans, l’économie bleue a continué à se développer, employant actuellement environ 300 000 Canadiens dans divers secteurs. La ministre a souligné l’importance de créer une stratégie de l’économie bleue qui guidera les actions et les investissements du gouvernement du Canada pour faire croître l’économie des océans du pays.

La ministre Jordan a clairement indiqué que la protection de l’environnement doit donc continuer à aller de pair avec la croissance économique. À cette fin, elle a annoncé que le ministère des Pêches et des Océans acceptera de nouvelles demandes de financement du 15 juillet au 15 septembre 2020, dans le cadre du Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique (FRISCB). Le financement est offert aux communautés autochtones, aux associations de l’industrie, aux organisations non gouvernementales de l’environnement, aux entreprises commerciales et aux institutions universitaires. Les investissements réalisés dans le cadre de ce programme contribueront au rétablissement de l’habitat du saumon, profiteront à la pêche commerciale et récréative et à l’aquaculture, et soutiendront les initiatives scientifiques et de recherche. Le saumon sauvage du Pacifique fait partie intégrante de l’économie et du patrimoine culturel de la Colombie-Britannique, et la restauration de ses populations est une priorité commune et absolue. 

La ministre Jordan et la ministre de l’Agriculture du gouvernement de la Colombie-Britannique, l’honorable Lana Popham, ont annoncé le financement de huit projets dans le cadre du Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique (FRISCB). 

Ainsi, un financement de plus de 10 millions de dollars appuiera les activités de recherche et de surveillance, la modernisation des infrastructures des écloseries communautaires et l’élaboration de stratégies visant à renforcer la durabilité des pêches du Pacifique.

Photo: Pêches et Océans Canada
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories