La grève au CN entraîne des mises à pied à Halifax

Montréal, QC – Selon un rapport de la Presse Canadienne, la grève en cours au CN a coûté des centaines d’emplois aux travailleurs des chemins de fer de Halifax, du moins pour le moment.

Plus de 250 employés du terminal Autoport de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada, qui gère les wagons expédiés au Canada et à l’étranger, ont récemment reçu des avis de mise à pied, mais le CN a annulé les avis de 180 employés, a indiqué Unifor, le syndicat qui représente les employés.

Les 70 autres travailleurs menacés de licenciement devraient être temporairement sans emploi à compter du 28 novembre, à moins que la grève ne prenne fin avant. L’arrêt de travail causé par les chefs de train, les formateurs et les travailleurs de gare de triage du CN a nui aux expéditions ferroviaires de wagons à l’installation, située de l’autre côté du port de Halifax.

Environ 3 200 membres du personnel du CN à travers le pays, sans contrat de travail depuis le 23 juillet, ont quitté le travail tôt mardi matin, inquiets des heures de travail prolongées, de la fatigue et de ce qu’ils considèrent comme des conditions de travail dangereuses.

Le gouvernement fédéral a dû faire face à des pressions croissantes pour résoudre le conflit alors que les premiers ministres et les membres de l’industrie exprimaient leurs préoccupations quant aux pertes de profits et à la pénurie de propane touchant le Québec, l’Ontario et les Maritimes. (Photo Port d’Halifax)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories