Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

La Garde côtière canadienne inaugure la mise en service du NGCC Hare Bay

DARTMOUTH, NS –  La Garde côtière canadienne a inauguré officiellement le 6 juin la mise en service du NGCC Hare Bay dans le cadre d’une cérémonie à la station de recherche et de sauvetage de Sambro, en Nouvelle-Écosse.

Gary Ivany, commissaire adjoint, région de l’Atlantique de la Garde côtière canadienne, et Marc Mes, directeur général, Flotte et services, étaient accompagnés de l’aîné Joe Michael de la Première Nation Sipekne’katik ainsi que des marraines du navire, Leslie Harnish et Kim MacKay, pour le lancement traditionnel d’une bouteille sur la proue du navire.

Le NGCC Hare Bay a été acquis par la Garde côtière canadienne en mai 2021. Il s’agit du neuvième navire de recherche et de sauvetage sur 20 à porter le nom d’une baie géographique canadienne.

Les embarcations de sauvetage sont spécialement conçues et équipées pour intervenir en cas d’incidents de recherche et sauvetage en mer. Ces navires peuvent naviguer jusqu’à 100 milles marins de la côte, maintenir un état de préparation maximal de 30 minutes et sont habituellement prêts à intervenir dès qu’une alerte est reçue.

De nouveaux navires de recherche et sauvetage sont amarrés partout au Canada pour fournir des services de recherche et sauvetage clé, y compris des recherches sur l’eau, des interventions en cas d’appels de détresse en mer, ainsi que de l’aide aux navires désemparés. Jusqu’à maintenant, sept des embarcations de sauvetage ont été livrées dans la région de l’Atlantique.

« Je suis heureuse que le NGCC Hare Bay soit mis en service. L’investissement dans ce navire dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale vise à faire en sorte que le personnel de recherche et de sauvetage dispose d’un équipement à la fine pointe de la technologie qui lui permet de faire son travail de façon sécuritaire, efficace et efficiente. » L’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

Les faits en bref

  • Le NGCC Hare Bay est classé comme une embarcation de recherche et sauvetage qui peut maintenir une vitesse allant jusqu’à 25 nœuds avec un équipage de quatre personnes.
  • Il a été accepté par la Garde côtière canadienne en mai 2021. Il s’agit du neuvième bateau de recherche et sauvetage livré dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale.
  • Les 20 nouveaux navires de recherche et sauvetage sont construits par Chantier Naval Forillon (Gaspé, Québec) et Hike Metal (Wheatley, Ontario) (10 par chantier naval).
  • La Garde côtière canadienne qualifie officieusement les bateaux de recherche et sauvetage de navires de « classe Baie », car chacun porte le nom d’une baie canadienne.
  • Ces embarcations amarrées à redressement automatique ont été conçues pour fournir des services de recherche et de sauvetage clés, notamment :
    • Mener des recherches en mer
    • Répondre à des appels de détresse en mer
    • Fournir de l’aide aux navires désemparés
    • Opérer jusqu’à 100 milles marins de la côte
  • Tous les ans, la Garde côtière canadienne répond à plus de 6 000 demandes d’intervention maritime. Au cours d’une journée typique, la Garde côtière canadienne coordonne des interventions de recherche et de sauvetage à la suite de 19 incidents, aide 68 personnes et sauve 18 vies.
  • Les nouvelles embarcations de recherche et sauvetage contribueront à l’économie bleue du Canada en assurant la sécurité de nos eaux pour les marins et en appuyant les opérations d’intervention environnementale visant à réduire les répercussions de la pollution marine dans nos eaux.

 

Photo: Chantier Naval Forillon

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Retour haut de page