Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

La Chamber of Shipping se félicite de l’investissement accru d’Ottawa dans le Plan de protection des océans

La Chamber of Shipping, basée à Vancouver, a salué l’engagement continu du gouvernement du Canada à protéger les côtes du Canada en élargissant et en prolongeant le Plan de protection des océans (OPP) pour une période supplémentaire de neuf ans avec un investissement supplémentaire de 2 milliards de dollars.

La Chamber of Shipping se réjouit de la reconnaissance par le gouvernement fédéral de la relation entre la chaîne d’approvisionnement et la protection des océans. La protection des océans et des côtes du Canada nécessite des ports efficaces et efficients et des corridors de transport maritime sûrs, durables et concurrentiels.

« Nous sommes heureux que le premier ministre ait reconnu que les océans et les côtes du Canada font partie intégrante des chaînes d’approvisionnement nationales et mondiales », a déclaré le président de la Chambre, Robert Lewis-Manning.

« Le mandat élargi du Plan de protection des océans pour relever les défis de la chaîne d’approvisionnement doit être soutenu par une bonne gouvernance et des preuves, car les chaînes d’approvisionnement marines et terrestres connexes du Canada ont montré leur vulnérabilité aux changements climatiques, aux perturbations et aux poussées commerciales. Cette incorporation garantit que les solutions aux problèmes de la chaîne d’approvisionnement sont durables et que les intérêts environnementaux, sociaux et économiques sont équilibrés. »

« À l’avenir, nous encourageons le gouvernement du Canada à faciliter la collaboration et la coordination entre tous les ordres de gouvernement, y compris les gouvernements autochtones, l’industrie du transport maritime et les autres utilisateurs des voies navigables et des ports. L’intégration est primordiale compte tenu de la complexité des écosystèmes océaniques, de l’environnement opérationnel marin et de la résilience de la chaîne d’approvisionnement.

Les produits agricoles et les ressources naturelles du Canada sont en forte demande à l’échelle mondiale, car de nombreux pays sont aux prises avec les effets de la pandémie, de la guerre en Ukraine et des effets du changement climatique. La chaîne d’approvisionnement maritime du Canada doit avoir une capacité et une résilience suffisantes pour répondre aux demandes commerciales, à la sécurité alimentaire et à toute perturbation de la chaîne d’approvisionnement, tout en minimisant les impacts. Photo du Président de la Chambre, Robert Lewis-Manning  : Chamber of Shipping

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Retour haut de page