InterManager promet de se procurer des vaccins pour les gens de mer

 

Frustré par l’absence de progrès et la lenteur des efforts internationaux, InterManager s’est engagé à travailler séparément pour obtenir les vaccins Covid-19 indispensables afin de protéger plus d’un million et demi de gens de mer dans le monde et de maintenir ainsi ouvertes les routes commerciales internationales.

Le président d’InterManager, Mark O’Neil, a déclaré: «Les organisations mondiales ont tourné en rond et nous ne sommes toujours pas plus avancés dans la fourniture d’un programme de vaccination pour les gens de mer, qui sont essentiels pour garantir que le commerce et l’aide mondiaux continuent d’être fournis. InterManager dit que ça suffit – sachant que les efforts internationaux n’ont pas été suffisants pour reconnaître l’importance de la vaccination des gens de mer, nous allons maintenant travailler sur l’approvisionnement en vaccins séparément par des canaux légitimes pour permettre à nos membres de vacciner leurs gens de mer dès que possible et de soutenir d’autres au sein de l’industrie maritime de faire de même. »

Les Nations Unies ont désigné les gens de mer comme des «travailleurs essentiels», mais jusqu’à présent, seuls 58 pays ont suivi cette directive et accordent la priorité aux gens de mer pour leur permettre de se rendre aux navires et d’en revenir. En outre, un grand nombre de gens de mer sont originaires de pays en développement où le déploiement officiel des vaccinations est entravé par la disponibilité des vaccins, ce qui aggrave le problème.

M. O’Neil a souligné qu’InterManager continuera de collaborer et de soutenir pleinement l’Organisation maritime internationale et les autres ONG de l’industrie du transport maritime dans la recherche de vaccins pour les marins. Cependant, il a exprimé sa déception face à la lenteur des efforts internationaux, commentant: «L’OMI est gênée par la nécessité de négocier par le biais des Nations Unies, de l’Organisation mondiale de la santé et d’autres. S’asseoir et attendre ces institutions bureaucratiques n’est qu’une partie de la solution.

«Les gens de mer du monde entier ont besoin de notre aide et, en tant que gestionnaires de navires et d’équipages, nous devons travailler ensemble pour faire tout ce que nous pouvons pour garantir que leurs vies et leurs moyens de subsistance soient protégés», a-t-il déclaré.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories