Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

GNL Québec déplore l’avis émis par Pêches et Océans Canada 

 

SAGUENAY, Québec – GNL Québec est abasourdie par l’avis émis par Pêches et Océans Canada (MPO) plus tôt aujourd’hui concernant le projet Énergie Saguenay et le choix de son site. L’entreprise déplore vivement le manque de considération dont témoigne du même coup l’organisme à l’égard des meilleures pratiques internationales mises de l’avant dans le cadre du projet. Cet avis pourrait avoir des conséquences importantes, qui vont bien au-delà du projet Énergie Saguenay.  

Le rapport rejette injustement des innovations technologiques dont l’efficacité a pourtant été démontrée. Celles-ci ont été développées et mises de l’avant pour réduire l’impact environnemental des activités de GNL Québec, qui entend redéfinir les standards en matière de réduction du bruit subaquatique, notamment par :  

  • L’utilisation de navires conçus spécifiquement pour le projet et dotés des technologies de réduction de l’empreinte sonore les plus performantes;
  • Les mesures prises dans la Charte d’engagements environnementaux pour la protection des mammifères marins;
  • Une mise à niveau des navires tous les cinq ans et, lorsque possible, en les équipant des dernières technologies ayant démontré leur efficacité afin d’améliorer leur performance sonore;
  • L’adaptation des procédures de navigation selon l’avancement de la science pour maximiser l’efficacité des navires et ainsi réduire les émissions sonores.

« Bien que nous comprenions que toute activité actuelle ou supplémentaire sur le Saguenay (croisière, traverse, transport de marchandise, observation, etc.) peut constituer un risque au plan de rétablissement de la population de bélugas du Saint-Laurent, notre constat est qu’il y a une fermeture à l’identification de solutions novatrices et éprouvées. Par cet avis, Pêches et Océans Canada décourage l’innovation. Les conséquences pourraient s’étendre bien au-delà du développement du projet Énergie Saguenay en affectant le soutien accordé à d’autres projets à haute valeur humaine et économique ajoutée, qui contribuent à la vitalité des régions québécoises », a déclaré Tony Le Verger, président de GNL Québec.  

Rappelons que des engagements concrets ont été pris par GNL Québec afin de démontrer sa ferme intention de développer le projet Énergie Saguenay dans le plus grand respect du milieu et de ses communautés.  

Depuis 2014, GNL Québec développe des installations d’exportation de GNL neutres en carbone dans le port de Saguenay. Le projet Énergie Saguenay comprend deux trains de liquéfaction, des installations de stockage et une infrastructure d’expédition maritime. Il sera le premier centre d’exportation à grande échelle de GNL au monde entièrement alimenté par l’hydroélectricité, ce qui en fera l’usine de liquéfaction de gaz naturel la plus propre et aux émissions de GES les plus faibles au monde. En plus d’offrir des avantages économiques immédiats et durables au Québec, ce projet d’environ 9 milliards $ canadiens a pour but de soutenir la lutte aux changements climatiques en Europe, en Asie et dans d’autres régions du monde en fournissant une source d’énergie de transition qui peut remplacer des sources d’énergie plus polluantes, comme le charbon et le pétrole. (Photo Port de Saguenay)

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Retour haut de page